lundi 19 janvier 2009

Projet de mise en valeur du patrimoine des écoles publiques de Dinan

Remarque: Ce projet a été soumis à la municipalité en janvier 2009.
Une subvention a été votée en mars 2009, c'est un encouragement...

1. Mise en place d’une politique de conservation du patrimoine scolaire
La Ville a en charge l’entretien des écoles mais elle pourrait aussi encourager une démarche de conservation et de mise en valeur de ce patrimoine en y associant d’autres partenaires (personnels de l’enseignement primaire en activité ou retraités, associations de parents, services du patrimoine de la Ville, amicale laïque…)

2. Recensement en 2008.
Les différents témoignages du passé des écoles sont des objets scolaires, du mobilier, des livres, des cahiers, des registres, des photos, des récits…
Ils proviennent des écoles, des archives municipales, départementales, des archives de particuliers, d’architectes, du presbytère.
Le recensement de ce patrimoine scolaire doit permettre de mieux se rendre compte de la valeur qu’il représente pour la ville.
La Garaye : objets scolaires (unités de mesures, projecteurs…), du mobilier (deux bancs, un secrétaire), des livres (nombreux manuels venant d’ Honoré Le Dû ), des cahiers (1907, 1911…), des registres (1899, 1902, 1910, 1971 à 1978), des photos de classes de 1928 à 2008, des reproductions de tableaux, le cahier du comité de patronage (1855), des récits, des jeux…
Chauffepieds : des photos de classe, des registres (1982-1983, 1989 à juin 1996)
Honoré Le Dû : des photos de classe, quelques documents sur papier, des documents numérisés aux archives départementales, des objets scolaires (conservés à l’école de La Garaye après la fermeture de l’école), des livres, nombreux registres depuis juin 1936.
Les Fontaines : Quelques éléments sur la création de cette école (délibérations du Conseil) mais beaucoup reste à faire…
La Ruche : plans de l’architecte
Y.J Haffen (ex La Bretonnière) et La Source : quelques coupures de presse et photos de la construction
Broussais (école fermée) : 1 photo ancienne. Les archives ont peut être été déposées à l’Inspection académique ou au rectorat à la fermeture de l’école (à vérifier)

À NOTER : une belle table de classe (ancienne) dont la provenance n’est pas établie reste aux services techniques de la Ville parce qu’elle ne trouve pas d’autre place.


3. Mise en valeur

La Garaye, ce qui existe déjà :
- un livre de 208 pages retrace l’histoire de l’école
- un outil de communication sur Internet a été mis en place depuis mars 2008, il est mis à jour régulièrement et permet de diffuser de nouvelles découvertes.

La Garaye, ce qui reste à faire : un travail sur l’histoire de l’école ayant été mené en 2007-2008, cette école peut continuer à envisager différentes actions de conservation et de mise en valeur de son patrimoine.
Exposition permanente de photos et objets.
Maquette montrant l’évolution des bâtiments depuis 1852.
Mise à disposition de documents numérisés ou sur papier dans un lieu où les chercheurs de différentes générations pourraient se rencontrer (élèves actuels ou anciens, parents, familles dinannaises...)
Reproduction de qualité du tableau du peintre Léon Hamonet (Sortie de l’école en 1911)
Informations relatives à la fresque se trouvant dans le hall de l’école.
Lors d’évènements ponctuels, exposition et rencontres sur ce thème des écoles.

Les lieux à privilégier sont le grand hall de l’école, certains murs dans les couloirs de la maternelle visibles du hall, le petit hall du primaire, le panneau d’affichage côté rue de La Garaye, une salle non occupée de l’école(étage au dessus de la maternelle), l’accès garderie.
D’autre part il convient de recherche des moyens visuels pour mieux identifier ce bâtiment comme une école.
Pour les autres écoles : la première étape consiste à mettre en place une équipe de personnes prêtes à se lancer dans les recherches et le collectage de documents (voir 5.2).

4. Actions portant sur le souvenir

Sur les lieux où des écoles ont disparu : évocation par une plaque, un panneau ou tout autre moyen visuel des écoles de la Source, Broussais, Honoré Le Dû, Chauffepieds.
Restauration de la tombe de Mlle Dagorne, directrice de l’école maternelle de Dinan au moment de la guerre 14-18 et jusqu’en 1923. Les enfants peuvent être associés à cette action et honorer cette mémoire au moment du 11 novembre, rappelant ainsi le rôle joué par les femmes pendant ce conflit.



5. Ce qui reste à faire

5.1 Pour La Garaye :
organiser sur place une rencontre avec les personnes compétentes pour voir où et comment le patrimoine de l’école pourrait être mis en valeur.
établir un devis pour la restauration de la tombe de Mlle Dagorne.

Pour une action prioritaire sur la mémoire des écoles Honoré Le Dû et Chauffepieds :
Prendre une décision au niveau municipal afin de prendre contact avec une société capable de réaliser un visuel sur l’emplacement de ces écoles (voir les visuels du château de Léhon).
Définir un texte et sélectionner des images.

5.2 Pour les autres écoles publiques :
provoquer une rencontre entre tous les partenaires possibles de ce projet afin de définir les recherches à mener pour retrouver ce passé des écoles publiques de la ville.
La structure convenant à ce projet est à définir : groupe de travail ou commission extra municipale ? Lors de la première réunion des outils pratiques permettant d’orienter les recherches seraient donnés aux volontaires (comment travailler aux archives municipales et départementales, trouver des informations dans la presse numérisée à la bibliothèque municipale, recueillir des témoignages…)
Une réunion par an permettrait de faire le point, les personnes pouvant communiquer entre elles le reste du temps par courrier ou Internet.
Recenser dans chaque école les objets, registres, cahiers etc. qui pourraient avoir un intérêt historique.
Chercher où peuvent se trouver les archives disparues des écoles de la Ville.


5.3 Au niveau de la Ville :
des consignes devraient être données par exemple sur ce qui doit être conservé en cas de fermeture ou de déplacement de locaux scolaires, évitant ainsi que de nombreux documents soient perdus.

Aucun commentaire: