vendredi 23 janvier 2009

Le cahier du comité de patronage.

Une nouveauté en MAI 2010, l'original du cahier du comité de patronage entièrement numérisé et accessible sur votre ordinateur dans des conditions parfaites de lecture. Ce document rare est maintenant à votre disposition
Un simple clic sur ce lien pour le copier dans votre navigateur...

http://picasaweb.google.fr/116495843814626046062/1855CahierDuComiteDePatronageEcoleDeLaGaraye?feat=directlink

Le texte transcrit est lui aussi accessible, téléchargeable en format PDF et imprimable (livre_garaye3183)

Le Petit bleu a publié un long article sur le comité de patronage de la Garaye mais quelques erreurs se sont glissées et ce blog permet de nuancer ou de rectifier certaines choses.
Voici donc quelques petites précisions sur l'article qui suit et les propos entre guillemets qui ne reflètent pas tout à fait ma pensée!
Tout d'abord l'école d'aujourd'hui a, bien entendu, beaucoup évolué par rapport à ce qui se passait au 19ème siècle. Par contre certains aspects de la vie quotidienne de l'école représentaient une véritable évolution alors. Deux exemples:
- un médecin faisait une visite par semaine à l'école (on aurait bien besoin d'une médecine scolaire disposant de moyens de prévention au 21ème siècle)
- un préau couvert rendait de précieux services alors qu'une telle construction semble maintenant impossible!
Enfin, dernier point en fin d'article, si les parents ne s'occupaient pas des activités de l'école, c'est que ce n'était pas prévu par le règlement et qu'en plus ils travaillaient souvent 50 ou 60 heures par semaine contrairement aux dames patronnesses dont le comité était l'occupation principale.
Ceci dit, bonne lecture

(Agrandissement de l'article avec un simple clic).

Le Petit Bleu. 26 Novembre 2009.


Encore une découverte étonnante sur
l'histoire de l'école de La Garaye !

La photo d'Esther Aubry, dame patronnesse
de 1855 à 1889.
Collection M.Aubry.

Le texte qui suit est disponible sur papier depuis décembre 2009, à la bibliothèque municipale, à l'école de La Garaye
et au service patrimoine de la ville de Dinan.



(Si vous voulez en savoir plus sur les salles d'asile, je vous conseille ce livre ancien, téléchargeable sur le net dans google books: Manuel des fondateurs et des directeurs des premières écoles de Jean-Denis-Marie Cochin - 1834 -)

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pouvez télécharger l'intégralité du cahier du comité sur votre ordinateur et ainsi le lire quand vous le souhaitez.
Vous pouvez aussi l'imprimer.

livre_garaye3183

Salle d’asile de Dinan
Séance extraordinaire
20 Novembre 1855
Installation du Comité local de Patronage de
cet établissement

Présents : M. Belêtre Viel aîné, Maire ; Président ;
Chenu, curé de St Malo ; Mme Marie Aimée, supérieure
de l’établissement de la Sagesse, Directrice de l’asile.
Mr le Président ouvre la séance en donnant
lecture d’une lettre de Mr le Préfet, sous la date du 6 août
dernier, par laquelle le Magistrat confirme par arrêté du même
jour, la nomination des Dames qui ont bien voulu accepter la
charge de membre du Comité Local de Patronage de la Salle
d’asile de cette ville, dont voici les noms :
Mme Veuve de Ferron,
Mme de Vaudichon ,
Mme Picquet Constance,
Mme Blondel ,
Mme Boullé.
Après la proclamation de ces noms, M. Le Président
donne lecture du décret, du 21 Mars dernier, qui institue
le Comité de Patronage pour toutes les salles d’asile en France ;
M. Le Président s’attache surtout à commenter tout ce qui s’y
rapporte, et finit en priant les Dames de procéder désormais
à la formation de leur bureau, ce qui a été fait aussitôt par
acclamation
Mme Esther de Vaudichon, Vice présidente,
Mme Picquet, Trésorière,
Mme Blondel, Secrétaire.

Le Comité de patronage ainsi constitué décide que
dorénavant il se réunira tous les premiers mercredis de chaque
mois.
L’ordre du jour étant épuisé, M. Le Président avant
de se séparer de l’assemblée prend la parole pour remercier
les Dames de n’avoir pas hésité à accepter l’intéressante mission
de patronnesse d’une institution qui n’a d’autre but que de
procurer aux parents pauvres la liberté du travail et d’assurer
à l’enfance la première éducation religieuse et intellectuelle lorsque
la famille ne peut ou ne sait pas s’en acquitter : termine
en se félicitant à l’avance de voir le Comité de Dames mettre


au service de cet important établissement les inspirations
de leur esprit et de leur cœur, non seulement pour répondre
à un auguste empressement, mais encore pour faire prospérer
de plus en plus ce précieux refuge qui touche déjà à la treizième
année d’existence.
La séance est levée
En la Salle d’Asile à Dinan, le 20 novembre 1855
Belêtre Viel aîné Esther de Vaudichon Elodie Boullé C. Picquet
Marie Aimée L. Dupré H. Blondel

Séance du 5 décembre

Présentes Mesdames La Supérieure de l’asile, de Vaudichon, Boullé,
Piquet et Blondel. A été décidé 1er Que ces dames s’adjoindraient cinq
autres dames patronnesses. 2ème L’association avance 100 fs pour les dépenses de l’asile. 3ème Mesdames Boullé, Odorici et Aubry veulent bien se
charger du vestiaire : La séance est levée.
En la salle d’asile ce 5 décembre 1855.
Secrétaire : Henriette Blondel

Séance du 12 Janvier 1856
Présentes Mesdames de Vaudichon, Boullé, Piquet et Blondel : a été
décidé. D’après la lettre de M. le Maire, ces dames demandent un secours
de 600 fr pour les besoins les plus urgents de la salle d’asile.

Séance de février 1856
Présentes Mmes de Vaudichon, Boullé, Piquet et Blondel : a été
décidé que Mme la vice-présidente soumette à M. le Maire
les noms suivants : Mmes Beaulieu, Valleray, Odorici et Aubry
pour être envoyé à M. le Préfet pour faire partie
du Comité de Patronage de la Salle d’asile.
Secrétaire : Henriette Blondel
L’Inspecteur d’Académie exprime le regret que les dames patronnesses qui
avaient bien voulu accepter la mission de visiter l’asile, et de réclamer en sa faveur ce
qui lui manque encore, aient cessé de se réunir. Elles n’auraient pas manqué de
demander à la ville ou à l’Etat les réponses nécessaires pour l’établissement des
deux préaux couverts, ou hangars, dans la cour, et pour la fourniture aux
enfants réellement indigents, de soupes et de vêtements dont ils ont un besoin
si pressant.
De bonnes intentions ont été exprimées ; la charité veut qu’elles se
réalisent au plus tôt. L’Inspecteur se permet de faire à cet égard un appel
aux dames de Dinan, si connues par leur esprit de charité. L’asile mérite
tout leur intérêt.
19 Décembre 1867

Le comité de patronage s’est réuni le 27 Septembre 1868
et s’est constitué ainsi :

Mme Josson de Bilhein, présidente
Mme Fornier, vice présidente
Mme Chassin du Guerny trésorière
Mme Chevallier Chantepie secrétaire
Mlle Michel, absente

Ces dames conviennent de se réunir le 1er vendredi
de chaque mois.
Josson de Bilhein C Fornier
R. du Guerny
M. Chevallier Chantepie


Le comité de patronage ne s’est réuni que
le samedi 27 Mars 1869 parce qu’il avait demandé
de s’adjoindre 4 autres dames ; Mesdames
Guiot, Chalamet, Lecoq, et Mlle Aubry, dont
les nominations préfectorales n’ont pas eu
lieu mais Monsieur le Maire présidant
notre réunion ayant déclaré trouver bon notre
choix, dans l’intérêt de l’œuvre, nous prie d’engager
ces dames à vouloir bien s’adjoindre à nous.

Josson de Bilhein
C Fornier Adèle Michel h Flaud
R du Guerny
M. Chevallier Chantepie Chenu Curé de St Malo













Le comité de patronage s’est réuni
le Vendredi 16 avril 1869, après le concert donné
le mardi 13 ; elles ont constaté avec satisfaction
que le résultat de ce concert a été très productif,
elles sont heureuses de témoigner de leur
reconnaissance à toutes les personnes qui ont
bien voulu prêter le concours de leur talent et
aussi à celles qui y ont apporté leur bonne volonté
et leur charité.
Voici le montant de ce concert 941 f
Frais divers 124, 75 f
Produit net 816 f 25
Dans cette réunion Mlle Aubry qui a bien voulu
se charger du vestiaire est autorisée à acheter
150 mètres de coton pour faire des chemises aux
enfants.
H Josson de Bilhein M Guiot Esther Aubry
M. Chevallier Chantepie R du Guerny

Le vendredi 7 mai le comité de patronage se trouvant
trop peu nombreux a remis la réunion au premier vendredi
de juin pour s’entendre sur l’emploi des fonds produits
par le concert
Josson de Bilhein C Fornier
R du Guerny

Le comité de patronage s’est réuni le mercredi 2 juin ;
il a été décidé que le produit du concert serait employé
en achat de vêtements d’hiver, en outre l’inspectrice des
salles d’asile étant venue à Dinan a exprimé son
étonnement qu’il n’existait pas de préau couvert.
Ces dames avaient prié le maire de présider leur réunion
pour lui soumettre quelques projets ; le maire n’ayant
pas assisté à cette réunion, ces dames lui écrivent pour
lui demander de quelle somme la ville pourrait
disposer pour la construction du préau, aussitôt
la réponse ces dames se réuniront de nouveau pour
adresser une pétition au comité central de patronage





à l’effet d’obtenir un secours pour aider à
cette construction
R du Guerny H Josson de Bilhein
Esther Aubry E. Chalamet
Le comité de patronage s’est réuni le lundi 5
juillet 1869, et n’ayant pas obtenu de réponse
de la Mairie pour le préau couvert, les
dames patronnesses se décident à adresser
une demande directe à l’impératrice, pour
obtenir les fonds pour construire un
préau couvert qui est de la plus grande
nécessité pour le bien des enfants ; en outre
ces dames vont solliciter près du comité central
de patronage un secours pour l’entretien
des enfants
Le comité décide que 2 dames patronnesses
inspecteront ensemble l’asile chaque
mois à tour de rôle, il a été également
décidé que chaque dame patronnesse s’imposerait
une amende de 5 ct si elle manquait
la réunion sans motif et paierait 1 ct
si elle se faisait excuser.
C Fornier H Josson de Bilhein
R du Guerny
E. Chalamet A. Ch Chantepie
Adèle Michel Esther Aubry


Le comité de patronage ne se trouvant pas en
nombre pour délibérer, Mmes Jacquemin, du Guerny,
Mlle Aubry et Michel, seules présentes se sont
séparées en se donnant rendez-vous pour le 1er lundi
du mois d’octobre ; Dinan le 4 août 1869










Le comité de patronage s’est réuni le
lundi 5 Xbre 1869 sous la présidence
de Madame Chiappini qui a bien voulu
l’accepter ; en cette même réunion il a
été décidé que les dames patronnesses visiteraient
……. deux fois par hiver les familles
des enfants. Elles se sont aussi partagé les
charges de l’asile ; le vestiaire sera vu et
pourvu par Mme Aubry, Chevallier Chantepie
et Lefrançois et les approvisionnements par
Mme Odorici, Chalamet, du Guerny. Ces dames
sont convenues en outre de donner
10 f pour ajouter aux ressources de l’asile
Les dames patronnesses ont visité les enfants de la classe,
ils ont très bien ………

R du Guerny Élisabeth Chiappini Esther Aubry
A. Chevallier Chantepie M. Lefrançois
H Jacquemin M Odorici

Dans la réunion du Comité
de patronage, du lundi 9 janvier
1870, la sœur, Directrice de l’asile
a présenté au Comité sa note
de dépenses relatives à la soupe des
enfants, pendant le mois de décembre
1869. Cette note s’élevant à
87. 70 a été acceptée à l’unanimité.
A ces dépenses était jointe une
somme de 111 f, payée par Madame
la supérieure pour fournitures de
sabots, et quelques dépenses diverses
approuvées.
Cette note a été remise à
Madame la trésorière, pour être transcrite
au registre et soldée.
Un relevé des dépenses déjà faites
dans le courant de l’été, a été dressé
à partir du mois d’Avril, époque
à laquelle Madame la trésorière a




reçu son livre de compte des mains
de la Supérieure, et un budget
approximatif pour 69-70 a été examiné.
De ce travail, il résulte que
Toute les dépenses habituelles et prévues
devront être largement couvertes par
les 9870, produit des legs Belêtre et
conseil les 340.90 reliquat du concert
de Avril 1869, et les 100 de cotisation
annuelle des Dames patronnesses.

Élisabeth Chiappini
Esther Aubry Jacquemin
M Odorici E.Chalamet R. du Guerny
M. Lefrançois A. Chevallier Chantepie

Le comité de patronage de l’asile
qui s’est réuni le lundi 7 février 1870
est convenu que l’amende de 5 ct serait
supprimée et que celle d’1 fr serait maintenue
Mme Chevallier Chantepie qui était secrétaire
a proposé à Mlle Lefrançois cette charge
qu’elle a acceptée avec l’agrément de toutes
les dames patronnesses . Les dépenses du
mois de janvier se sont élevées à 76.55
Élisabeth Chiappini R du Guerny
Esther Aubry M Odorici M. Lefrançois
A. Ch Chantepie E Chalamet H Jacquemin


Séance du 18 février 1870
Président : M. Flaud, maire de la ville
M le Curé de St Malo
Membres présents
Mmes Chiapini, présidente
Aubry
Jacquemin
Lesage




Chalamet,
Michel,
Odorici,
du Guerny, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Monsieur le Maire ouvre la séance
par un exposé des fonctions du Comité de
Patronage qui se trouve conforme à l’administration
déjà ……… : contrôle des deniers,
surveillance des soins donnés aux enfants
et réparations de l’établissement
Monsieur le Maire propose aussi
suivant le vœu exprimé par les dames patronnesses
titulaires, de leur adjoindre le nombre
de membres qui pourra leur agréer.
Il est décidé que ce nombre sera
porté à douze, les quatre dames auxiliaires
déjà acceptées, sont adjointes aux dix membres
titulaires. Madame la Supérieure de la Sagesse
et la nomination d’un nouveau membre,
laissé au choix du comité, complèteront
à l’avenir le patronage.
La question relative au préau est
soulevée ; Monsieur le président déclare
prendre au compte de la ville les frais
que nécessitera la construction.
Une somme de 250 francs léguée par
M.Néel aux orphelins de l’hospice et aux
petits enfants de l’Asile, et attribuée jusqu’ici
exclusivement aux primaires, devra à l’avenir,
d’après la volonté de Monsieur le Maire,
qui en dispose, être répartie également
entre les enfants des deux établissements.
Madame Odorici, en vertu d’une
nomination émanée de la Préfecture des
Côtes du Nord, est nommée Dame Patronnesse
titulaire, en remplacement de Mme Fornier
démissionnaire.
Élisabeth Chiappini
Esther Aubry M. Odorici H Jacquemin
Adèle Michel R du Guerny
M Lefrançois

Séance du 7 mars 1870
Membres présents :
Mmes Chiappini, présidente
Aubry
Lesage
Jacquemin
Michel
Odorici
du Guerny, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La note des dépenses de l’asile
s’élève pour le mois de février, à la
somme de 63.70.
La cotisation des Dames honoraires
est fixée à 10 fr, chacune des dames titulaires
se charge de recruter pour l’année
le plus grand nombre possible d’adhésions.
Sur la proposition de
plusieurs de ces dames, il est décidé que
la nourriture des enfants sera continuée
jusqu’à concurrence de la somme disponible.
La cotisation des dames
honoraires devra être affectée à cet emploi.
E. Chalamet
A Chevallier Chantepie Élisabeth Chiappini
M Odorici Esther Aubry H Jacquemin,
R du Guerny Adèle Michel
M. Lefrançois

Séance du 4 avril 1870
Membres présents
Mmes Chiapini, présidente
Aubry
Lesage
Jacquemin
Michel
Odorici








Mme Chalamet
du Guerny
Lefrançois, secrétaire
Madame la présidente donne connaissance
d’un secours de 400 fr, accordé par le Comité
central de Patronage des asiles, à celui de
Dinan, pour des réparations ou travaux
urgents.
Il est décidé à l’unanimité, que la
nourriture des enfants serait prolongée jusqu’à
la fin du mois de mai.
La note des dépenses de l’asile
s’ élève pour le mois de Mars, à la
somme de 182. 25
Élisabeth Chiappini
R du Guerny E Chalamet Adèle Michel
M. Odorici Esther Aubry H. Jacquemin
M. Lefrançois

Séance du 16 Avril 1870
Membres présents

Monsieur le Maire, président
Mmes Chiapini, présidente
Aubry
Odorici
Lesage
Michel
Chantepie
du Guerny, trésorière
Lefrançois, secrétaire

Monsieur le Maire propose au
comité de soumettre à l’autorité supérieure,
différentes questions ayant pour
but de fixer d’une manière définitive
les attributions diverses du patronage et du
conseil municipal, au sujet de l’administration
des fonds communaux, départementaux




et autres.
Cette proposition est acceptée
en vue d’accélérer la construction du
préau, qui par manque de fonds menace de
rejeter à une époque peut-être éloignée,
Madame Odorici fait savoir qu’elle est
chargée de proposer à la ville, une avance
de cinq à six cents francs, remboursable
dans une période d’un an ou deux, sans
intérêts.
Monsieur le Maire soumettra cette
proposition au conseil municipal.
Élisabeth Chiappini R du Guerny
Adèle Michel M.Odorici
Esther Aubry
H. Flaud M. Lefrançois

Séance du 2 Mai 1870
Membres présents
Mmes Chiappini, présidente
la Supérieure de la Sagesse
du Guerny, trésorière
Chalamet
Jacquemin
Michel
Aubry
Odorici
Lefrançois

La note des dépenses pour le mois
d’avril est présentée au comité.
Elle s’élève à la somme de 46. 75

E. Chalamet
C Le Sage Esther Aubry
M.Odorici
M. Lefrançois Adèle Michel R du Guerny






Séance du 8 juin 1870
Membres présents
Mmes Chiappini, présidente
Aubry
Michel
Lesage
Chalamet
Odorici
Lefrançois, secrétaire
Le lundi 6 juin, premier lundi du
mois, le Comité s’est réuni comme à l’ordinaire ;
Mais vu le petit nombre de membres présents
la réunion s’est dissoute, en proposant une
nouvelle convocation pour le lendemain ou
le surlendemain, 7 et 8 Juin.
Madame la présidente convoque le
Patronage pour le 8.
Dans cette séance, Madame Chiappini
informe le Patronage, que d’après un avis de la
Préfecture adressé à Monsieur le Sous Préfet, le
délai fixé par le Comité Central pour l’emploi
des fonds (400 fr) alloué par lui à l’Asile de
Dinan, expirait le 30 juin 1870.
En conséquence, et vu le laps de
temps si restreint, le Comité a délibéré une
dernière fois sur l’emploi à donner à ces fonds
et il a été décidé, que cette somme de 400 f, serait
ajoutée à celle de 1000 f, votée dernièrement par
le Conseil Municipal, pour l’érection des
préaux. Elle devra compléter les fonds nécessaires
à ce travail.
En outre, et de crainte que quelque
atermoiement imprévu, vint compromettre les
intérêts de l’Asile, toujours en présence de
cette date du 30 juin, énoncée par Madame
la Présidente, il a été convenu, sur sa proposition
qu’une demande en prorogation de
délai serait présentée à la Préfecture, par les
soins de Mr le Sous Préfet.
Le Patronage a prié Madame Chiappini
de vouloir bien, dans cette demande, recommander
de s’en tenir aux termes exprès de la

la lettre d’envoi qui ne parle pas de réparations
mais de travaux.
D’un autre côté, Mlle Lefrançois, secrétaire
devra écrire à Monsieur le Maire, pour lui faire
connaître le délai fixé par le Comité Central,
lui donner connaissance du résultat de la
délibération, et enfin, le prier d’activer autant
que possible, la présentation des plans et
devis au Patronage, afin de commencer
les travaux avant la fin du mois.
Dans cette séance le Patronage
s’est organisé en inspection régulière.
deux dames visiteuses devront successivement
et pendant une semaine, visiter l’Asile
aussi fréquemment qu’il leur conviendra
et à toute heure. Si le règlement
n’est pas observé, elles devront en faire
l’observation à la Directrice, et prendre
note par écrit de ces diverses observations.
A la réunion mensuelle, les dames
patronnesses se communiqueront ces
notes particulières, et jugeront, après en
avoir délibéré, s’il y a lieu ou non
à une réprimande plus grave, adressée
qu’elle serait alors en présence du
Patronage réuni.
Le Patronage désirant aussi
voir ses attributions confirmées et expliquées
directement par le Comité Central,
a chargé la secrétaire d’écrire en ce
sens au Président.
La note des dépenses pour le
mois de Mai s’élève à la somme
de 164 f 05.
Adèle Michel
E. Chalamet M. Odorici
Esther Aubry M. Lefrançois






Séance du 4 juillet 1870
Membres présents
Mmes Aubry
Lesage
Chalamet
Odorici
Jacquemin
du Guerny, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La note des dépenses pour le mois
de juin 1870 est présentée par Madame
la trésorière, et s’élève à la somme
de 21 f
Le Comité de Patronage, désireux
de connaître la réponse de l’Administration
au sujet de ses attributions, de l’éclairer
sur cette date du 30 juin, fixé pour
l’emploi des fonds du ministère, et dont
l’administration municipale a dû recevoir
avis, de même que les bureaux de la
Sous Préfecture, ayant également
besoin d’une solution, au sujet
d’une question soulevée par le Bureau
de Bienfaisance, à propos du bois
et du pain, jusqu’ici et de tous les temps
fournis à l’Asile par le même Bureau
charge, en conséquence la secrétaire
de vouloir bien faire connaître à Monsieur
le Maire ce désir du Patronage, et
le prier de convoquer le Comité, sous
sa présidence, le plus tôt qu’il
lui sera possible.
C Le Sage E. Chalamet
H. Jacquemin Adèle Michel M. Odorici
R du Guerny M Lefrançois
Esther Aubry







Séance du 9 juillet 1870
Membres présents
M Flaud, maire, président
Mmes Odorici M le Curé de St Malo
Michel Mme la Supérieure
Lesage
Chalamet
Jacquemin
du Guerny, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Monsieur le Maire donne connaissance
au Patronage de la réponse de la
Préfecture, au sujet des attributions de Comité.
Cette réponse se résume ainsi. Le Maire
reste seul chargé de l’administration
des dossiers alloués à l’Asile, tant par
la Commune, que par le Département
ou l’Etat, le Patronage a voix
consultative pour l’emploi de ces fonds.
Quant aux sommes procurées à
l’établissement par le Comité lui-même,
au moyen de quêtes, loteries, concerts,
cotisations etc, il en conserve la libre
disposition.
Pour le délai du 30 Juin, fixé
par le Comité Central, au sujet de la
somme de 400 f, M le Maire fait savoir
au Patronage, que les démarches nécessaires
pour proroger cette date, ont été faites
par lui en temps opportun, et que désireux
de répondre au vœu exprimé par la majorité
du Patronage, qui réclame l’établissement
des préaux, il applique cette somme de
400 f à cette construction.
Monsieur le Maire a déclaré que
rien ne serait changé à ce qui se faisait
habituellement. L’Asile ayant de tous
temps reçu ces secours continuerait à
les recevoir.




Monsieur le Maire fait, en outre, savoir
au Patronage que pour la régularité des séances
il se propose à l’avenir de les présider lui-même
ou de les faire présider par un des adjoints.
Adèle Michel
M. Odorici M. Lefrançois
R du Guerny



Séance du 1er Août 1870
Membres présents
Mmes Odorici
Michel
Aubry
Lefrançois, secrétaire

La secrétaire donne lecture de deux
réponses qui lui ont été adressées par le
Ministère au sujet des attributions du Patronage
et de l’emploi des fonds du comité central.
Les réponses sont identiques à celles faites par
la préfecture à Monsieur le Maire.
La dépense du mois de Juillet
s’élève à la somme de 29. 10
Le Patronage exprime le regret
de ne pas se trouver en nombre suffisant
pour régler certaines questions relatives à
l’habillement des enfants pour l’hiver.
Un budget approximatif est dressé
pour l’année 70. 71
M. Odorici
M. Lefrançois Esther Aubry
Adèle Michel









Séance du 3 Octobre 1870
Membres présents
Mmes Odorici
Michel
Aubry
du Guerny, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Il est décidé que la nourriture des
enfants commencera le 1er Novembre.
Vu les nécessités du moment, le
Patronage remet au mois prochain, à
se prononcer sur la question des
vêtements.
La dépense du mois de Septembre
s’élève à la somme de 35. 20
M. Odorici
R du Guerny Adèle Michel
Esther Aubry M. Lefrançois


Séance du 31 Octobre 1870
Membres présents
Monsieur le Maire, président
Mmes Odorici
Lesage
Aubry
Michel
Jacquemin
du Guerny, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Monsieur le Maire donne connaissance
au Patronage des causes qui ont motivé
la décision du Bureau de Bienfaisance
en ce qui concerne le Pain et le Bois,
retranchés cette année de l’allocation
habituelle de l’Asile.
D’après l’affirmation de quelqu’un
de ses membres, les subventions du Pain et
du Bois, fournis à cet établissement par
le Bureau de Bienfaisance, dans ces deux
dernières années, seraient un fait exceptionnel
et sans précédent, dans les rapports de cette

administration et de l’Asile.
Jusqu’à cette époque, l’Asile aurait
dû avec les divers legs Belêtre et Conseil,
s’élevant à la somme de 980 f, faire face
à toutes les dépenses de l’établissement,
tant en ce qui concerne la nourriture,
que le vêtement et autres nécessités.
Le Patronage proteste à l’unanimité
et de la manière la plus formelle
contre cette allégation, que la comptabilité
du Bureau de Bienfaisance est là, du
reste, pour rectifier ; Les comptes de
Madame la trésorière, viendront également
s’il est nécessaire, appuyer l’exactitude
des faits : de tous temps, ou du moins
depuis que Madame la Supérieure de la
Sagesse s’occupait de l’Asile, les fournitures
de Bois et de Pain, ont été données à
cet établissement, en sus des legs Belêtre
et Conseil, qui forment les seules et uniques
ressources.
En conséquence, le Patronage, prie
Monsieur le Maire de vouloir bien présenter
ces diverses observations aux membres du
Bureau de Bienfaisance. Elles leur
permettront de juger la situation avec
exactitude, et d’apprécier dans toute
sa rigueur celle que la délibération
présente tend à établir.
Les deux dernières années, en
sus du revenu habituel de l’Asile, une
somme de 800 f, provenant d’un concert
donné au bénéfice des enfants, a permis
au Patronage de faire face aux dépenses
urgentes de l’établissement. Cette année
cette ressource est épuisée, et rien de
semblable ne peut être tenté, vu les
difficultés du moment. Il en résulte
donc que le budget de l’Asile se
trouvant réduit de deux côtés à la fois,
non seulement le Pain et le Bois
devant être retirés aux enfants, cet hiver,
mais encore le vêtement, que cette somme
a pu leur procurer ces deux dernières années.
Le détail des dépenses de l’Asile
étant consigné au registre de Madame
la trésorière, les membres du Bureau
de Bienfaisance, pourront se rendre compte
de son administration, en ce qui touche la
répartition des fonds.
Il est arrêté qu’à dater du
1er décembre, époque à laquelle devra commencer
la distribution de nourriture aux enfants,
ces derniers ne devront quitter l’Asile que
le soir. La sortie du midi est supprimée.
Il suit de là que tous les enfants fréquentant
l’Asile devant prendre part au repas
commun, les uns le recevant gratuitement,
les autres devant fournir une
rétribution s’élevant à 1. 25 par mois.
C’est par erreur que dans une
réunion précédente la nourriture aux enfants
avait dû commencer en Novembre.
Adèle Michel R du Guerny
Esther Aubry H. Jacquemin
M. Lefrançois

Séance extraordinaire du 21 Novembre 1870
Membres présents
Mmes Jacquemin
Odorici
Lesage
Aubry
Chalamet
Michel
du Guerny, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La question relative aux fournitures
de Pain et de Bois n’étant pas encore
résolue, il est convenu que la secrétaire
devra écrire à Monsieur le Maire,
pour obtenir de lui, l’autorisation
de prendre au Bureau de Bienfaisance
les quantités de Pain et de Bois
nécessaires à l’établissement, jusqu’au

moment où cette question recevra une
solution définitive.
Il sera tenu un compte exact des
quantités fournies.
Il résulte des visites faites par
les Patronnesses dans les divers quartiers de la
ville, que les parents adhèrent généralement
au nouveau règlement, en ce qui concerne
la rétribution demandée aux familles aisées,
pour la nourriture de leurs enfants.
Ce même jour, 21 Novembre,
la sœur Arthénaye, directrice nommée
par l’Académie, est entrée en fonction.
M. Odorici R du Guerny
Adèle Michel H. Jacquemin
M. Lefrançois E. Chalamet

Séance extraordinaire du
28 Novembre 1870
Membres présents
Mmes Jacquemin
Odorici
Michel
Chantepie
du Guerny, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Divers aménagements convenables
pour une bonne et rapide surveillance
des enfants sont résolus par le Patronage,
entre autres le déplacement d’une cloison
à mi-hauteur, coupant en deux
le préau couvert.
Cette cloison devra être réalisée
afin de laisser libre pour les exercices
hygiéniques une vaste salle commune
aux garçons et aux filles, et reporté
à une des extrémités de cette salle
afin de séparer des autres, les enfants
trop petits pour prendre part à ces
exercices, et ceux qui, placés sur les
lits, ont besoin de repos.
Dans la salle de classe, deux

tableaux, l’un destiné à la numération,
l’autre aux figures géométriques seront
peints sur la muraille blanchie, suivant
le plan fourni par Madame la Directrice
des cartes de France et d’Europe seront
suspendues aux murs de cette salle,
enfin les tableaux d’histoire sainte
aujourd’hui parfaitement inutiles, retirés
de leurs cadres et appliqués sur des
bandes de toile pouvant se rouler
et dérouler à volonté, suivant les besoins du moment.
Des ardoises et crayons seront
également fournis, ainsi que des
pupitres pour suspendre les tableaux
de lecture, et des petites collections
minéralogiques et botaniques.
M. Lefrançois Adèle Michel
A Chevalier Chantepie
H. Jacquemin R du Guerny

Séance du 5 Décembre 1870
Membres présents
Mmes Odorici
Jacquemin
Chantepie
Michel
Lesage
du Guerny, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Il est décidé qu’une somme de
200 f environ, serait consacrée à des
achats de vêtements, pour les enfants
nécessiteux ; comme il est d’usage de le
faire chaque année, et malgré l’exiguïté
des ressources pécuniaires actuelles.
H. Jacquemin Adèle Michel
A Chevallier Chantepie R du Guerny
M. Lefrançois





Séance du 2 Janvier 1871
Membres présents
Mmes la supérieure de la sagesse
Odorici
Aubry
Michel
Lefrançois, secrétaire
La note des dépenses pour le mois
de décembre s’élève à la somme de
106 f 60
M. Lefrançois Adèle Michel
A Chevallier Chantepie
Esther Aubry

Séance du 6 Février 1871
Membres présents
Mmes Jacquemin
Chalamet
Chantepie
Aubry
Michel
Lesage
du Guerny, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La note des dépenses pour le mois
De janvier s’élève à la somme de
190 f 20
Une somme de 100 f est remise à
Madame la trésorière, de la part de
Monsieur Even, sous-préfet de Dinan,
Cette somme a pour objet de faire face
aux dépenses les plus urgentes de l’Asile,
dans la phase pénible que nous traversons.
Ce don est purement personnel.

M. Odorici E. Chalamet
M. Lefrançois R du Guerny






Séance du 6 Mars 1871
Membres présents
Mmes du Guerny, trésorière
Chantepie
Aubry
Lefrançois, secrétaire
La note des dépenses pour le mois
De Février s’élève à 42 f
Quatre douzaines de chemises sont
demandées par la Directrice, et accordées
par le Patronage.
E. Chalamet
A. Chevallier Chantepie
R du Guerny M Lefrançois

Séance extraordinaire du 13 Mars 1871
Membres présents
Mmes du Guerny, trésorière
Chantepie
Chalamet
Odorici
Lefrançois, secrétaire
Le patronage est réuni pour
formuler une demande à l’administration
municipale, au sujet de réparations,
d’entretien, à l’intérieur de
l’Asile. La peinture du vestibule,
la boiserie et le plafond de la
salle de classe sont jugés utiles,
et font l’objet de cette demande.
Le Comité de Patronage
rappelle également à l’administration
municipale l’érection des préaux
sur lesquels il compte dans le
plus bref délai possible, et après
les engagements réitérés du Maire
et du Conseil.
A Chevallier Chantepie E Chalamet
M Odorici M Lefrançois R du Guerny




Séance du 3 Avril 1871
Membres présents
Mmes Odorici
Chalamet Jacquemin
Chantepie
la Supérieure de la Sagesse
Lefrançois, secrétaire
La note des dépenses pour
le mois de Mars, s’élève à la
somme de 39. 95
M Odorici H Jacquemin Esther Aubry
M Lefrançois A. Chevallier Chantepie

Séance du 1er Mai 1871
Membres présents
Mmes Odorici
Chantepie
Lesage
Jacquemin
du Guerny
Aubry
Michel
Lefrançois, secrétaire
La note des dépenses pour le
mois d’avril s’élève à la somme
de 51. 70
Esther Aubry M Odorici
H. Jacquemin A. Chevallier Chantepie
Adèle Michel R du Guerny

Séance du 5 juin 1871
Membres présents
Mmes Odorici
Jacquemin
du Guerny , trésorière
Aubry
Lefrançois, secrétaire
La note des dépenses du
mois de Mai s’élève à la somme
de 116. 66
M.Odorici H.Jacquemin M. Lefrançois
R du Guerny

Séance du 3 juillet1871
Membres présents
Mmes Odorici
Aubry
Chalamet
Michel
Jacquemin
Chantepie
du Guerny , trésorière
Lefrançois, secrétaire
Madame Chevallier Chantepie
est chargée de s’entendre avec Monsieur
Chupin, fabriquant à Léhon, pour
la fourniture des vêtements d’hiver
des enfants. La commande est de
180 mètres de mi-laine à raison
de 1.50
La note des dépenses de
l’Asile pour le mois de juin
est de 27.85
Adèle Michel E Chalamet. M.Odorici
Esther Aubry
H. Jacquemin R du Guerny M. Lefrançois

Séance du 5 Août1871
Membres présents
Mmes Jacquemin
Lesage
Chalamet
Odorici
Aubry
du Guerny , trésorière
Lefrançois, secrétaire
Le montant des dépenses pour le
mois de juillet est de 174 f
M. Odorici
Esther Aubry R du Guerny H. Jacquemin
E. Chalamet
M. Lefrançois




Séance du 2 Septembre 1871
Membres présents
Mmes la supérieure de la sagesse
Odorici Aubry
Michel
Jacquemin
La note des dépenses pour le mois
d’Août est de 19 f 75
La quête de la distribution des Prix
a produit 38 f
H.Jacquemin M. Odorici
Esther Aubry Adèle Michel

Séance du 30 Octobre1871
Membres présents
Mmes Odorici
Chalamet
Chantepie
Aubry
Jacquemin
du Guerny , trésorière
Lefrançois, secrétaire
La séance du mois de Novembre est
avancée de huit jours afin de résoudre, en
temps opportun, la question de la nourriture
des enfants.
Vu la rigueur de la saison et la cherté
des vivres, l’époque habituelle est devancée
d’un mois. La nourriture commencera
cette année le 1er Novembre. L’administration
de l’Asile se charge du pain
pour le premier mois.
Madame Odorici fait savoir au
Patronage que M Chupin qui devait livrer
180 mètres d’étoffe mi-laine, au prix de
1.50, dans le courant de l’été, se refuse
à livrer plus de 70 mètres à ce prix. Les
dames du vestiaire sont chargées, en
conséquence, de suppléer, par de nouveaux
achats, et aux prix les moins désavantageux
à cette différence dans la livraison.
Il est accordé 12 sarreaux pour

l’entretien de la lingerie des enfants.
La note des menus frais pour le
mois d’Octobre, présentée par la Directrice
se monte à 19 F 18
M. Odorici H. Jacquemin
Esther Aubry E. Chalamet
M. Lefrançois R de Guerny

Séance du 4 Décembre1871
Membres présents
Mmes Odorici
Jacquemin
Aubry
Chalamet
Michel
du Guerny , trésorière
Lefrançois, secrétaire
La directrice présente sa note
des dépenses du mois de Novembre, qui
s’élève à :
Mme Odorici fait savoir au
Patronage que le Bureau de Bienfaisance
se refuse cette année à donner
à l’Asile la subvention de pain
qu’elle lui faisait jusque-là. Le
Bureau de Bienfaisance s’appuie sur
cette raison, qu’une rente de 250 f, provenant
du Bureau des garçons, et réversible
sur l’Asile, vient augmenter le revenu
de cet établissement, et dégage le Bureau
de Bienfaisance des charges qui pesaient
sur lui à cet endroit.
Cette observation, juste jusqu’à un
certain point, ne l’est point intégralement
cependant, puisque la subvention
en Pain et Bois, fournie annuellement
par le Bureau de Bienfaisance s’élevait
à une valeur moyenne d’environ 400 f,
et que la rente en question, n’en fournit





que 250. C’est un déficit de 150 f que
l’Asile va avoir à supporter.
La secrétaire est chargée de présenter
ces observations à qui de droit, et d’obtenir
une réponse du Président du Bureau
de Bienfaisance.
E. Chalamet
Du Guerny
H. Jacquemin Esther Aubry Adèle Michel
M. Lefrançois

Séance du 8 Janvier 1872
Membres présents
Mmes Jacquemin
Michel
du Guerny
Chalamet
Chevallier Chantepie
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Madame du Guerny, avec l’assentiment
du Patronage, remet sa charge
de trésorière à Madame Odorici.
Il est décidé que pour ……. au
déficit que fait éprouver au budget de
l’Asile la suppression du pain et du
Bois, jusque là fournis par le Bureau
de Bienfaisance, un concert de Charité
sera organisé par les Dames Patronnesses
au profit de l’établissement.
La note des dépenses du mois
de décembre s’élève à : 92 f
Esther Aubry R du Guerny
M. Odorici H. Jacquemin A. Chevallier Chantepie
Adèle Michel M. Lefrançois







Séance du 5 Février 1872
Membres présents
Mmes Odorici
Michel
Aubry
du Guerny
Chantepie
Chalamet
La note des dépenses pour
le mois de Janvier s’élève à
la somme de 27. 30

H. Jacquemin A. Chevallier Chantepie
Esther Aubry
M. Odorici R du Guerny
Adèle Michel


Séance extraordinaire du 19 Février 1872
Membres présents
Mmes du Guerny
Jacquemin
Aubry
Michel
Chantepie
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Le Patronage est réuni pour fixer
définitivement le jour du concert.
Il est décidé qu’il aura lieu le 6 Mars,
Mercredi, veille de la Mi-carême.
Le prix des places sera de 2 f pour
les 1ères, et de 1 f pour les secondes.
Les billets de famille monteront à
6 f d’une part ; 3 f de l’autre.

H. Jacquemin A. Chevallier Chantepie
Esther Aubry R du Guerny
M. Odorici Adèle Michel
M. Lefrançois




Séance du 4 Mars 1872
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Chantepie
Aubry
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Michel

Le concert de l’Asile, fixé le 5 Mars
a dû être remis à une époque plus éloignée,
à cause d’une soirée du même genre,
qui devait avoir lieu la veille, pour
la libération du territoire.
Le Patronage, désireux de n’entraver
d’aucune manière une œuvre aussi
recommandable, à ajourné jusqu’à Pâques
le concert projeté.
La note de la Directrice
s’élève à la somme de 34 f 30.
Les dames chargées du vestiaire,
devront s’enquérir du prix des étoffes destinées
à l’habillement des enfants, et en rendre
compte
Au Patronage, à la première réunion,
pour qu’il puisse, dès à présent
passer son marché pour l’année 1872.

Adèle Michel H. Jacquemin
M. Odorici
A. Chevallier Chantepie R du Guerny
M. Lefrançois









Séance du 8 Avril 1872
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
Michel
Aubry
Jacquemin
Chevallier Chantepie
Lefrançois, secrétaire
La secrétaire donne lecture au
Patronage d’un extrait des délibérations
du Bureau de Bienfaisance, concernant
l’Asile, et ainsi conçu :
Séance du 4 Mars 1872
étaient présents :
Mrs Bedaulès 1er adjoint, Président
Odorici, Ordonnateur, secrétaire
Brajeul, curé de St Sauveur
Brassard
Absent : Marval, curé de St Malo
Gervaize
M le Président expose ensuite
que précédemment à la demande de
M Gervaize, le pain pour la soupe
des enfants de la salle d’Asile, fut
supprimé, ce membre alléguant
que les ressources propres au Comité
de Patronage de l’Asile, étant suffisantes
pour couvrir cette dépense.
Mais sur les réclamations des Dames
Patronnesses qui en établissent
l’insuffisance, vu surtout le nombre des
enfants à 200 et quelquefois plus, M
le Président propose de revenir sur
cette décision d’autant plus que tous
ces enfants appartiennent à la classe
indigente.
Les administrateurs reconnaissant
le droit de cette réclamation, décident
qu’il sera prélevé un maximum de
vingt pour cent, sur le pain alloué
aux pauvres pour être employé en soupe
au profit des enfants de l’Asile.

La note des frais divers présentée par
Madame la Directrice, pour le mois de
Mars, s’élève à la somme de 35. 20.
L’idée du concert est entièrement abandonnée.
M. Odorici Esther Aubry H. Jacquemin
M. Lefrançois Adèle Michel

Séance du 6 Mai 1872
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
Aubry
Lefrançois, secrétaire
Jacquemin
Les dames chargées du vestiaire sont
autorisées à traiter avec M. Chupin, pour
la fourniture des vêtements, pour l’hiver
72- 73.
La note des frais divers s’élève pour
le mois d’Avril à 22. 05
H. Jacquemin M. Odorici
M. Lefrançois Esther Aubry

Séance du 3 Juin 1872
Membres présents
Mmes Lesage
Odorici, trésorière
Jacquemin
Aubry
Michel
Lefrançois, secrétaire
La directrice de l’Asile fait savoir
au Patronage, qu’une somme de cent francs
lui avait été remise pour la nourriture des
enfants. Ce secours permet de prolonger
jusqu’à la fin de l’année le repas ordinaire.
Dans le cours du mois de Mai
il a été voté au conseil municipal une somme
de 600 f pour l’érection des préaux.
Une certaine quantité de chemises




est réclamée par Madame la Directrice.
Il est convenu que cet achat serait fait
le plus tôt possible.
La note des frais divers, présentée pour
le mois de Mai s’élève à la somme de 20. 45
Il est convenu que la cotisation des Dames
Patronnesses sera versée en juin, chaque
année.
H. Jacquemin M. Odorici
A Chevallier Chantepie M. Lefrançois
Adèle Michel
Séance du 1er Juillet 1872
Membres présents
Mmes Jacquemin
Chantepie
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
L’achat de l’étoffe mi-laine
pour les vêtements d’hiver des enfants,
est fait chez M. Chupin, à Léhon,
à raison de 1.90 le mètre. La
fourniture est de 191 mètres, soit : 252. 30
La note des frais divers présentée
par la Directrice, pour les mois de
Juillet- Août- Septembre est de :
M le Maire fait savoir au
Patronage que la somme allouée par
le département, comme secours à l’Asile
des enfants, sera remise cette année
directement au Patronage.
M. Odorici H. Jacquemin
M. Lefrançois











Séance du 7 Octobre 1872
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Aubry
Michel
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Le Patronage est informé que la
sœur Arthénaye, directrice de l’Asile
depuis un an, vient de recevoir son ordre
de changement. Madame la Supérieure
de la Sagesse présente la nouvelle
directrice, sœur Louise.
Le Patronage exprime tous ses
regrets du départ de sœur Arthénaye
tant au sujet de son excellente administration
que des rapports faciles et aimables, qu’il
a eus de sans cesse avec elle.
M. Odorici R du Guerny H. Jacquemin
Esther Aubry M. Lefrançois
Adèle Michel

Séance du 4 Novembre 1872
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Aubry
Michel
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice demande au Patronage
à être autorisée à renvoyer, le samedi, les enfants
à 3 heures de l’après-midi, pour permettre
aux domestiques de laver et nettoyer convenablement
le préau, chaque semaine. Le nettoyage
qui est considéré comme indispensable, soulève
cependant de la part de toutes les Patronnesses, la
même objection, la gène imposée aux familles
par ce renvoi trop prompt. Il est convenu
pour satisfaire à toutes les exigences, que ce


nettoyage ne sera pas fait par les domestiques
mais bien par la femme de journée qui
prépare la nourriture aux enfants. A trois heures
les enfants abandonnant le Préau pour la
classe, laisserait toute liberté à cette femme
de commencer le nettoyage au grand jour
et ne seront renvoyés comme à l’ordinaire
qu’à 4 heures ½ et 5 heures.
Il est demandé un change de
chemises complet, c'est-à-dire cinquante.
La soupe devra commencer comme à l’ordinaire
vers le 15 Novembre.
Les Patronnesses préposées au vestiaire
s’occupent de tailler les vêtement qui seront
distribués dans le courant du mois.
Il est convenu aussi que, dans le
but d’augmenter les ressources de l’Asile
chaque Patronnesse s’occupera de recruter des
Dames honoraires qui voudraient bien
apporter une cotisation de dix francs chacune.
Madame Haudière jeune, a bien voulu
prendre l’initiative en nous faisant
remettre une somme de dix francs.
Le secours de 200 f, alloué par le
Département à l’Asile, n’a pas encore été
versé, par suite d’un défaut de forme
dans le titre du budget. Cette somme
……., comme : entretien de l’Asile, doit être
désignée comme : secours remis au patronage
pour les enfants. Pour cette rectification
l’assentiment du Préfet et du conseil
municipal sont indispensables. Une lettre de
M. le Maire nous donne l’assurance que
Cette somme sera versée aussitôt la décision
Du conseil municipal
R du Guerny H. Jacquemin
Adèle Michel






Séance du 2 Décembre 1872
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Michel
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire

La secrétaire fait savoir au
Patronage que la somme de 200 f, versée
du Département, lui était définitivement
attribuée par décision du conseil municipal.
Madame Haudière, a bien voulu
envoyer aux petits enfants une douzaine
de coiffures pour garçons, que Madame la
Directrice est chargée de distribuer aux plus
nécessiteux, au fur et à mesure de leurs
besoins.
La note des menues dépenses
présentée par Madame la Directrice s’élève,
pour le mois de Novembre, à la somme
de 65. 55

R du Guerny
Adèle Michel M. Odorici
H. Jacquemin
M. Lefrançois

Séance du 6 Décembre 1872
Membres présents
Mmes du Guerny
Chevallier
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Mme Odorici fait savoir au patronage
que la somme de 200 f, accordée par le
Département à l’Asile, a été exclusivement appliquée
par la volonté du Bureau de Bienfaisance
à la fourniture des vêtements, qu’il s’est
chargé d’acquitter lui-même. La note



de M. Chupin étant déjà soldée, et le bureau
de bienfaisance ne voulant admettre que les
dépenses de vêtements non encore soldées,
il a été heureux pour parfaire les 200 f
que l’achat de nouvelles chemises ait été
jugé nécessaire, sans quoi le Patronage
n’eût pi toucher la somme entière, ou se
fut trouvé dans la nécessité de faire des
emplettes inutiles ou tout au moins
prématurées.
L’administration municipale s’est
occupée dernièrement de la question des
préaux, et semble disposée enfin à les
mettre à exécution. Des mesures ont été
prises pour les établir de la porte d’entrée
aux cabinets.
Adèle Michel
Chevallier Chantepie R du Guerny
M. Lefrançois M. Odorici

Séance du 6 Avril 1873
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Chevallier Chantepie
Aubry
Michel
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Les ressources présentées au budget
sont présentées par Mme Odorici
au sujet de savoir, s’il est possible
ou non, de continuer pendant le
mois de Mai, la nourriture des enfants.
Il est reconnu qu’elle peut être prolongée jusqu’à
la fin du mois. A cette époque on
devra aviser à se procurer de nouvelles
ressources si l’on veut continuer à
nourrir. En conséquence Mme la
Directrice est autorisée à agir comme



par le passé.
Mme la Directrice fait au Patronage
la demande d’une certaine quantité
de tabliers d’Asile. L’urgence de cet
achat étant reconnu, Mesdames du
vestiaire sont chargées d’acheter la
quantité de toile nécessaire.
Au sujet des préaux, le Comité
décide qu’une nouvelle démarche sera faite
près de Monsieur le Maire pour le prier
d’ activer autant que possible l’adjudication
de ces travaux. Une lettre collective devra
être envoyée à cet effet
M. Odorici H. Jacquemin
Adèle Michel
R du Guerny
M. Lefrançois
Séance du 5 Mai 1873
Membres présents
Mmes Jacquemin
Odorici, trésorière
Michel
du Guerny
Chevallier Chantepie
Lefrançois, secrétaire
La note des menues dépenses
du mois est présentée par la
directrice s’élève à la somme de :
La nourriture des enfants est
suspendue
Adèle Michel H. Jacquemin
A Chevallier Chantepie
M. Odorici R du Guerny










Séance du 2 Juin 1873
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Michel
Chevallier Chantepie
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La note des menues dépenses
pour le mois de Mai s’élève à la
somme de :
Nouvelle assurance est donnée
au Patronage, par l’administration
municipale, d’une très prochaine
érection des préaux.
Adèle Michel H. Jacquemin
R du Guerny
A Chevallier Chantepie M. Odorici
M. Lefrançois


Séance du 7 juillet 1873
Membres présents :




















Séance du 8 Septembre 1873
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Chevallier Chantepie
Michel
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La note des dépenses est présentée
par la directrice et s’élève à :
Mlle Michel propose d’organiser
un concert pour augmenter les
ressources des enfants, et pourvoir
plus longtemps à leur subsistance.
Rien n’est décidé à cette réunion.
Des échantillons de mi-laine
sont remis au patronage pour les
vêtements. Il est convenu que la
fourniture serait faite par Mme Miniar
à raison de 1. 90
Adèle Michel H. Jacquemin
M. Odorici A Chevallier Chantepie
M. Lefrançois R du Guerny
Séance du 6 Octobre 1873
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Chevallier Chantepie
Michel
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La question du concert est agitée
plus sérieusement et Mlle Chevallier
propose de se charger de l’organisation
et des démarches. Son offre
est acceptée avec empressement
et Mlle du Guerny veut bien se
joindre à elle pour la seconder.
Pendant le courant du mois
le Patronage a eu le regret de voir



de nouveau le changement de la
Directrice, Sœur Louise ayant demandé
son changement a été remplacée à
la tête de l’établissement par
sœur Marie son adjointe.
La note des dépenses
s’est montée en septembre à :
Les préaux sont en construction.
Adèle Michel H. Jacquemin
R du Guerny A Chevallier Chantepie
M. Odorici M. Lefrançois

Séance du 3 Novembre 1873
Membres présents
Mmes du Guerny
Chevallier Chantepie
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Il a été décidé que la nourriture
des enfants commencera
immédiatement.
La note des dépenses s’élève
à la somme de :
Adèle Michel R du Guerny
A Chevallier Chantepie
M. Odorici M. Lefrançois

Séance du 8 Décembre 1873
Membres présents
Mmes du Guerny
Michel
Chevallier Chantepie
Odorici, trésorière
Mme Chevallier rend compte
au Patronage du résultat du
concert qui a eu lieu le 6, et a
donné la plus magnifique recette.
Le produit se monte à la somme
de 1272 f, sur laquelle il faut
déduire les frais se montant à 88



produit net 1183 f 50
des remerciements sont notés à
l’unanimité à Mme Chantepie et à
Mme du Guerny qui ont bien voulu
se charger de l’organisation de ce
concert
Adèle Michel A Chevallier Chantepie
M. Odorici
M. Lefrançois R du Guerny

Séance du 6 Avril 1874
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Michel
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La note des menues dépenses
présentée par la Directrice s’élève
à :
Adèle Michel Jacquemin
R du Guerny
M. Lefrançois M. Odorici

Séance du 2 Février 1874
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Odorici, trésorière
Michel
Lefrançois, secrétaire
La note des menues dépenses est présentée
par Mme la Directrice à Mme Odorici
trésorière.
Adèle Michel H Jacquemin
R du Guerny
M. Lefrançois M. Odorici






Séance du 13 Avril 74
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
du Guerny
Michel
Lefrançois, secrétaire
La séance du premier lundi du
mois est remise au lundi 13, à
cause des travaux des enfants. L’asile
n’a pas été entièrement fermé pendant
ces huit jours : sur la demande de
Mme Michel, les bonnes et une femme
de journée, sont restées pour recevoir
et garder les enfants que les parents
désiraient y envoyer.
Il est convenu dans cette
séance, que la nourriture des enfants
serait prolongée jusqu’à la fin du
mois.
Mme Odorici donne connaissance
au Patronage, d’un don de 100 paires
de sabots, et d’une certaine quantité
De lainage fait à l’asile, par la
famille Larère
Adèle Michel M. Lefrançois
R du Guerny

Séance de Mai 74
Membres présents
Mmes Jacquemin
Chevallier Chantepie
Odorici, trésorière
Michel
du Guerny
Lefrançois, secrétaire
Il est convenu que la nourriture
des enfants, que l’on suspendait
habituellement au mois de Mai, sera
prolongée d’un mois cette année, les
ressources de l’établissement se trouvant
fort accrues par suite du concert
de l’hiver dernier.

La Directrice réclame deux paillassons
pour la classe. Cette dépense regardant
le budget municipal, il doit être écrit à ce
sujet à l’administration. La note des menues
dépenses est remise comme à l’ordinaire
Adèle Michel M. Odorici
R du Guerny M. Lefrançois
H. Jacquemin

Séance du 1er Juin 1874 remise au 8
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
Jacquemin
du Guerny
Lesage
Sur la demande de Mme Lesage, la
réunion mensuelle est remise au 8 juin.
La nourriture sera continuée jusqu’aux
vacances.
R du Guerny M. Odorici H. Jacquemin
C Lesage M. Lefrançois

Séance du 6 Juillet 1874
Membres présents
Mmes Jacquemin
Odorici, trésorière
du Guerny
Chevallier
Lefrançois, secrétaire
La Directrice demande que l’on s’occupe
de fixer le jour de la distribution des prix.
On devra s’entendre à ce sujet avec l’
administration municipale, ainsi que pour
certaines réparations indispensables dans
les salles, telles que : blanchissage du préau,
réparation de lavabo, et achat d’armoires
d’attache pour la grande classe, travaux
qu’il serait à souhaiter de voir faits
pendant les vacances.
R du Guerny M. Odorici M. Lefrançois
H. Jacquemin


Séance du 5 Octobre 1874
Membres présents
Mmes la supérieure de la Sagesse
Odorici, trésorière
Jacquemin
du Guerny
M. le curé de St Malo
La nourriture des enfants ne
commencera qu’au 15 Novembre
comme à l’ordinaire.
M Odorici R du Guerny
Marval Curé de St Malo H Jacquemin

Séance du Novembre 1874’
Membres présents
Mmes du Guerny
Lesage, Michel
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
M le curé de St Malo
Madame la Directrice réclame du
linge pour les enfants et fait observer
qu’il serait utile que les parents
continuassent d’envoyer le pain pour le dîner
même lorsque l’on donnera la soupe ;
Une portion n’étant pas suffisante pour
satisfaire l’appétit de chaque enfant.
Elle demande l’autorisation de prendre
cette mesure pour tout l’hiver. Toutes
les dames approuvent, et l’autorisation
est accordée. La nourriture commencera à
partir du 15 Novembre.
Il est convenu que la distribution
des vêtements aux enfants, sera faite le
lundi suivant.
Marval Curé de St Malo R du Guerny
Odorici Adèle Michel
M. Lefrançois





Séance du 7 Décembre1874
Membres présents
Mmes la supérieure de la Sagesse
Odorici, trésorière
Lesage
Michel
du Guerny
Lefrançois, secrétaire
M le curé de St Malo
M le curé de St Malo donne
officieusement connaissance au Patronage
de la dernière délibération du bureau
de Bienfaisance, par rapport à la
fourniture de pain, mise en question
en ce moment par M l’Économe du
Bureau de Bienfaisance. La communication
officielle ne parvient pas ce
jour au Patronage.
Il est convenu que l’on va s’occuper
de préparer un arbre de Noël
pour les enfants. Cette petite fête est
fixée au Mercredi 23 Décembre.

Adèle Michel
R du Guerny Marval Curé de St Malo
M Odorici M. Lefrançois

Séance du 2 Janvier 1875
Membres présents
Mmes la supérieure de la Sagesse
Odorici, trésorière
Michel
Chevallier Chantepie
Lefrançois, secrétaire
M le Curé de St Malo
Il est donné lecture au Patronage
de deux procès verbaux du Bureau
de Bienfaisance touchant la question
du pain et la manière dont ces secours
sont distribués. Il y est fait la



réponse suivante :
« Les Dames Patronnesses de l’Asile
ont l’honneur d’accuser réception à Messieurs
les Membres du Bureau de Bienfaisance
de la délibération en date du 8 Décembre
1874.
Elles sont heureuses de constater
que les vœux du Bureau sont réalisés
en tout point, relativement à la
distribution des secours provenant de
l’allocation faite à l’Asile par le
Bureau de Bienfaisance.
1° Tous les enfants dont les
parents sont inscrits sur la liste des
pauvres assistés par le Bureau, reçoivent
le pain et la soupe chaque
jour.
2° La liste des enfants nécessiteux
dont les parents ne sont pas assistés
par le Bureau, est dressée par les
Dames Patronnesses, d’accord avec Mme
la supérieure et la sœur Directrice de
l’Asile.
3° Les enfants compris dans les
……. 1 et 2 reçoivent seuls le Pain
et la soupe chaque jour.
4° Les enfants non-compris
dans la 1ère et 2ème catégorie sus mentionnées,
ne reçoivent aucun secours.
Leur chiffre s’élève quarante à
cinquante.
En foi de quoi, ont apposé leurs
signatures, les Dames Patronnesses de
l’Asile.
La forme épistolaire de
ce document, a été transformée, le
lendemain de la séance, et d’un
commun accord des membres présents
en un extrait pur et simple de
la délibération. Les divers articles et
les termes eux-mêmes sont restés
Identiquement pareils, seul ce
paragraphe a été ajouté :
« Quant à la question relatée au
Procès-verbal du 18, le Comité n’en
comprenant pas la portée, et la jugeant
d’ailleurs affaire d’organisation intérieure
ne croit pas devoir y répondre.
Pour extrait conforme :
Adèle Michel M. Odorici
A Chevallier Chantepie M. Lefrançois

Séance du 6 Février 1875
Membres présents
Mmes la supérieure de la Sagesse
Odorici, trésorière
Jacquemin
du Guerny
Chevallier Chantepie
Aubry
Michel
Lefrançois, secrétaire
Une lettre de M le Maire, en
date du 31 Janvier, fait savoir au
Patronage que, d’après sa demande,
le Ministre de l’Instruction publique
accorde à l’Asile, une somme de 200 f.
H. Jacquemin
R du Guerny A Chevallier Chantepie
M. Lefrançois M. Odorici
Adèle Michel
Séance du 1875
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
Michel
du Guerny
Chevallier Chantepie
Lefrançois, secrétaire
La provision de bois, fournie par le
Bureau de Bienfaisance, étant épuisée
Mme Odorici est autorisée à en acheter





une brasse ou deux pour pourvoir à
l’entretien de la cuisine pour le courant
de l’été.
La taille des arbres de la cour
demandée à M le Maire, n’étant pas encore
commencée, et la saison avançant, il est
décidé que le Patronage fournira les ouvriers
nécessaires à ce travail, et en présentera la
note à l’administration, ainsi que le
Maire l’y a autorisé en cas de retard.
M. Odorici Adèle Michel
R du Guerny
M. Lefrançois

Séance du 3 Avril 1875
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
Aubry
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice demande
un nouvel achat de chemises. Ce qui
lui en reste est insuffisant pour l’entretien
des enfants. Chaque semaine on en change
de cinquante à soixante, et il reste
à peine 120 à 130 chemises, c'est-à-dire
deux changes : celle que l’enfant vient
de quitter et celle qui revient du blanc.
Pour peu que le moindre retard soit
apporté dans la rentrée du linge,
nombre d’enfants ne peuvent être changés.
Il est convenu que cet achat
serait fait.
La nourriture continue comme
pendant l’hiver.
Esther Aubry M. Lefrançois
M. Odorici







Séance du 1er Mai 1875
Membres présents
Mmes la supérieure de la Sagesse
Lesage
Odorici, trésorière
Aubry
Michel
Chevallier Chantepie
du Guerny
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice réclame la
réparation des fermetures des croisées
dont le mauvais état rend très difficile
l’aération des salles, ainsi que le rétablissement
de quelques bancs brisés.
Mlle Michel émet l’idée qu’un
ventilateur serait peut-être chose utile
pour le préau intérieur, où les enfants
prennent leurs repas et se tiennent
la moitié de la journée, et qui conserve
malgré tous les soins que l’on en peut
prendre, une odeur malsaine et désagréable.
Il est convenu que cette
proposition serait soumise à Monsieur
le Maire dès qu’il ferait au Patronage
l’honneur de le présider.
Pour les réparations déclarées urgentes
la secrétaire est chargée d’en
écrire à l’administration.
La nourriture des enfants se
continuera cet été, comme l’année dernière,
à cette différence près que les parents
fourniront le pain. En compensation
la quantité de viande devra être
augmentée.
Esther Aubry R du Guerny
A Chevallier Chantepie M. Odorici Adèle Michel






Séance du 5 Juin 1875
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
Aubry
du Guerny
Chevallier Chantepie
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice demande le
renouvellement du linge de cuisine, qui
est actuellement insuffisant. Mme
Chevallier- Chantepie, se charge de cet
achat, ainsi que celui de la fourniture
des sabots, que l’on croit plus
profitable de faire en cette saison
qu’en hiver, pour leur laisser le
temps de sécher. Il devra en être
acheté 400 paires.
M Odorici R du Guerny
H Jacquemin A Chevallier Chantepie
M Lefrançois

Séance du 3 Juillet 1875
Membres présents
M. Jacquemin, Maire
Mmes Jacquemin
Odorici, trésorière
Du Guerny
Chevallier Chantepie
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice fait
visiter l’établissement à Monsieur le
Maire, et demande certaines réparations
d’entretien et de propreté, auxquelles
il est fait droit, dans toute la limite
des moyens du budget de l’Asile,
qui cette année se trouve fort réduit.
parmi ces réparations est la peinture
des préaux extérieurs et celles des armoires
nouvellement posées dans la grande
salle des enfants ; le blanchiment de
cette salle, et la restauration des petits
bancs qui entourent cette pièce.

La réparation des fenêtres est commencée
et devra être achevée dans le plus bref
délai.
Le Patronage fait observer à M le
Maire, que depuis le départ de M. Piquet
ancien médecin de l’Asile, il n’a pas
été pourvu à son remplacement, et que
l’établissement se trouve depuis cette
époque sans aucun soins médicaux ; le
Patronage prie M le Maire de vouloir
bien remédier à cet état de choses aussitôt
qu’il sera possible.
Monsieur le Maire fait savoir aux Dames
patronnesses que l’Asile va recevoir les
200 f que le département lui accorde chaque
année et que l’on avait eu la crainte
de ne pas recevoir. Cette somme pourra
faire face aux quelques travaux réclamés
par Mme la Directrice.
Il est aussi question d’un
ventilateur, que quelques unes de ces
dames croient utile pour le préau
intérieur, qui, malgré tous les soins
d’aération, conserve une odeur des plus
désagréables. M le Maire promet de
s’informer des frais que nécessiterait
cet appareil.
H Jacquemin M Lefrançois
R du Guerny M Odorici
Séance du Octobre 1875
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
Lesage
Jacquemin
Chevallier Chantepie
Lefrançois, secrétaire
La nourriture des enfants commencera
cette année, comme à l’ordinaire, au mois
de Novembre. Les Dames du vestiaire
sont chargées de s’occuper de l’achat des
vêtements pendant le mois d’octobre.
La liste des enfants indigents devra être

soumise à l’examen du Patronage
dans la prochaine séance.
H Jacquemin R du Guerny
M.Lefrançois M. Odorici

Séance du 2 Octobre 1875
Membres présents
Mmes Jacquemin
Odorici, trésorière
du Guerny
Chevallier Chantepie
Lefrançois, secrétaire
La liste des enfants assistés est examinée
et adoptée. La distribution des
vêtements devra avoir lieu le vendredi
suivant. Mme Jacquemin, au nom
de M. le Maire, propose au Patronage
un concert donné par la musique
municipale. Cette proposition est acceptée
avec empressement.
H Jacquemin M.Lefrançois
M. Odorici R du Guerny

Séance du 8 Novembre 1875
Membres présents
Mmes Jacquemin, du Guerny
Odorici, trésorière
Chevallier Chantepie
Michel
Lefrançois, secrétaire
Quatre des dames patronnesses vont
prier M. le Maire d’organiser le concert
projeté, et le remercier de sa bienveillante
initiative.
M. Odorici R du Guerny
H Jacquemin
M.Lefrançois Adèle Michel






Séance du 27 Novembre 1875
Membres présents
Mmes Jacquemin,
Odorici, trésorière
du Guerny
Chevallier Chantepie
Michel
Mme Jacquemin donne le résultat
de la recette du concert, qui s’élève à
la somme de : 898 f 15, tous frais
déduits.
H Jacquemin R du Guerny
A Chevallier Chantepie M. Odorici Adèle Michel
M.Lefrançois

Séance du Janvier 1876
Membres présents
Mmes Jacquemin,
Odorici, trésorière
Michel
du Guerny
Lefrançois, secrétaire
M Bréhier, médecin de l’Asile, constate
une amélioration sensible dans l’état
général des enfants, depuis deux mois que
ce service est confié à ses soins. Jusqu’ici
l’Asile n’avait que rarement reçu la visite
du médecin ; c’est une satisfaction réelle
pour le Patronage de constater ce normal
état de choses.

H Jacquemin R du Guerny
M. Odorici Adèle Michel
M.Lefrançois









Séance du 4 Février 1876
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
du Guerny
Jacquemin
Chevallier Chantepie
Lefrançois, secrétaire
Aucune question particulière n’était
en délibération, le Comité visite les
enfants et assiste à l’inspection de
M le docteur Bréhier, qui constate
un état sanitaire très satisfaisant.
M. Odorici H Jacquemin
M.Lefrançois R du Guerny

Séance du 4 Mars 1876
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Lesage
Odorici, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Le comité assiste à la visite du
médecin. La Directrice demande un achat
de linge assez considérable qui est accordé.
M. Odorici R du Guerny
H Jacquemin M.Lefrançois

Séance du 1er Avril 1876
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
Jacquemin
Lesage
Michel
du Guerny
Lefrançois, secrétaire
Il est convenu que la nourriture
des enfants sera continuée jusqu’au
mois de Juillet, comme il a été fait
l’année dernière ; les ressources étant
suffisantes cette année encore.
M. Odorici M.Lefrançois
Adèle Michel H Jacquemin
Séance du 6 Mai 1876
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
du Guerny
Michel
Jacquemin
Aucune question spéciale n’étant en
délibération, le Comité visite les enfants
et assiste à la visite du docteur Bréhier.
Adèle Michel M. Odorici
H.Jacquemin M.Lefrançois

Séance du 3 Juin 1876
Membres présents
Mmes du Guerny, Jacquemin
Odorici, trésorière
Michel
La Directrice demande que l’achat
des sabots soit fait avant les vacances.
Il en faut, comme à l’ordinaire
de 350 à 400 paires. Les dames du vestiaires
sont chargées de cet achat.
M. Odorici R du Guerny
Adèle Michel

Séance du 1er Juillet 1876
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
du Guerny
Michel
Lefrançois, secrétaire
Madame la supérieure de la sagesse
demande l’autorisation pour la Directrice
de faire enlever la cloison qui divise le
préau en deux parties. Le nombre des enfants
ayant augmenté cette séparation les tient trop
à l’étroit. L’autorisation est accordée.
Il est convenu que le Patronage s’entendra
avec le Maire pour fixer le jour de la
Distribution des prix.
Adèle Michel M. Odorici M Lefrançois


Séance du 6 Juillet 1876
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
du Guerny
Michel
Lefrançois, secrétaire
Le patronage demande que les
réparations qui devaient être faites l’année
dernière aux préaux et au lavabo soient
exécutées cette année pendant les vacances.
En conséquence, la secrétaire est chargée
de présenter cette requête au Maire
le plus tôt possible.
R du Guerny
M. Lefrançois



Séance du 7 Octobre 1876
Membres présents
Mmes Odorici, trésorière
Michel
Lefrançois, secrétaire
Des échantillons de mi-laine pour
les vêtements des enfants sont soumis
au Patronage. Partie est prise chez
Mr Miniai, partie chez Mrs Petit et
Leborgne, partie chez Mr Montfort.
Les Dames du vestiaire sont chargées
de la coupe des vêtements.
Madame la trésorière présente au
Patronage la balance de ses comptes
jusqu’au mois d’Août dernier, et
le budget total et annuel de l’Asile :
Janvier Recettes Dépenses
Janvier 98. 45 104. 35
Février 480. 69. 50
Mars 717 148. 45
Avril 66. 35





mai 2 103. 20
juin 3 155. 85
juillet 33. 50 99. 65
août 27. 85
total 1334. 05 total 769. 20
- 769. 20
564.85
Il reste en plus 700 f, placés chez Mme
Michel, provenant du concert.
Budget annuel de l’Asile
1° Leg Belêtre : nourriture, habillement,
secours et récompenses 480 f
2° Leg Belêtre : soupe, blanchissage
sabots et vêtements 470 f
3° Leg de Mme Veuve Conseil 20 f
4° Leg Néel provenant du bureau
des garçons et touché par l’Asile
depuis l’exercice 72 225 f
5° Cotisation des Dames Patronnesses 80 f
total 1275 f
L’allocation de la Ville pour l’
entretien des bâtiments, réparations et
renouvellement du mobilier se
monte à la somme de 600 f
plus un secours du département 200 f
M. Lefrançois

Séance du 27 Octobre 1876
Membres présents
Mmes La supérieure de la sagesse
Jacquemin
du Guerny
Lefrançois, secrétaire
Mr le curé de St Malo
La mort de Mme Odorici,
patronnesse de l’Asile, laissant vacante
la fonction de trésorière, le patronage
prie Madame Jacquemin de vouloir
bien l’accepter.
Madame Jacquemin est nommée


trésorière.
Le Patronage exprime ses légitimes
regrets à la perte qu’il vient d’éprouver
en la personne de Madame Odorici, l’une
des Dames patronnesses les plus actives
et les plus dévouées à l’œuvre des
écoles Maternelles.
Comme en même temps que
trésorière, Mme Odorici savait par son
activité et son excellente entente des
détails, faire régner l’ordre et l’abondance
dans un établissement dont
les ressources médiocres demandent
l’administration la plus prévoyante.
Personne mieux qu’elle ne connaissait
à fond la population nécessiteuse
de la ville, et ne savait juger les
ressources et les besoins de chacun.
Elle laissera au sein du
Patronage, le souvenir d’un esprit
juste et élevé, secondé par la charité
la plus active et le cœur le plus
généreux.
R Du Guerny
M Lefrançois H. Jacquemin

Séance du 4 novembre 1876
Membres présents
M. le Maire, Président
Mmes La supérieure de la sagesse
Jacquemin, trésorière
Lesage
du Guerny
Chevallier- Chantepie
Aubry
Michel
Lefrançois, secrétaire
M le curé de St Malo
Le décès de Mme Odorici, ayant porté
au nombre de trois, les vacances qui
existaient déjà dans le Patronage, le


Comité a jugé nécessaire de se compléter
par le choix de trois nouveaux membres.
En conséquence, Mr le Maire ayant bien
voulu consulter le Patronage sur le nom
des dames qu’il désirait s’adjoindre, il
a été procédé à un vote régulier, des
résultats duquel sont sortis les noms de
Mmes Ernest Dutertre, Haudrère et de la
Tour.
Monsieur le Maire veut bien assurer
le Comité que le nom de ces trois dames
sera, sans délai, présenté à la Préfecture.
La directrice demande pour la
femme de service qui s’occupe de la
nourriture une augmentation de salaire,
qui lui est accordée. De 9 fr. par mois
ses gages sont portés à 12.
H Jacquemin R du Guerny M Lefrançois
A Chevallier- Chantepie Adèle Michel
C. Lesage

Séance du Décembre 1876
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
du Guerny
Michel
Lefrançois, secrétaire
Il est convenu qu’un arbre de Noël sera
organisé pour les enfants, par les soins des
Dames patronnesses, et que la distribution
s’en fera à la fin du mois.
Mme la trésorière prévient les membres
du Patronage qu’elle fera recueillir à
domicile les souscriptions pour l’année 1876.
Adèle Michel M Lefrançois








Séance du 6 Janvier 1877
Membres présents
M. le Maire, Président
Mmes Lesage, supérieure de la sagesse
Dutertre
Haudrère
du Guerny
Chevallier- Chantepie
Jacquemin, trésorière
Mlles Aubry
de la Tour
Michel
Lefrançois, secrétaire
Mr le curé de St Malo
M. le Maire procède à
l’installation des trois dames patronnesses
récemment nommées par la préfecture,
Mmes Dutertre, Haudrère, de la Tour.
Il félicite le patronage des choix excellents
qui ont été faits, et qui en complétant
son organisation, lui seront d’un
précieux secours dans l’accomplissement
de sa tâche de bienfaisance. Il expose
ensuite à ces dames les fonctions qu’elles
auront à remplir comme membres
du Comité et dont elles ont déjà pu
prendre connaissance à la lecture de
leur commission.
Ce document est ainsi conçu :
Le préfet du département des Côtes
du Nord,
vu l’article 14 du Décret du 21 Mars
1855, portant qu’un Comité local de
patronage nommé par le Préfet sera établi
dans chaque commune où il existait une
salle d’Asile, et que ce comité dont
le curé fait partie de droit et qui est
présidé par le Maire, sera composé de
dames qui se partageront la protection
de l’établissement ;
vu l’article 15 du même Décret
portant que le Comité local de Patronage
est chargé de recueillir les offrandes de
la charité publique en faveur de la
salle d’Asile ; de veiller au bon emploi
des fonds alloués à cet établissement par la
commune, le département ou l’Etat et au
maintien des méthodes adoptées pour les salles
d’Asile publiques ; qu’il délibère sur tous
les objets dignes de fixer l’attention du
Comité central institué par le Décret du
16 Mai 1854, et qu’enfin il se réunit
au moins une fois par mois ;
Arrête :
Art 1er Mmes Dutertre, Haudrère, de
La Tour, sont nommées membres du
Comité local de Patronage de la salle
d’Asile de la commune de Dinan.
Art 2 – Le présent arrêté sera transmis
à Mmes Dutertre, Haudrère, de la Tour,
pour leur servir de commission.
St Brieuc, le 5 Décembre 1876
Le préfet Jeanson
chacune de ces dames a reçu sa
commission personnellement.
F. de la Tour Adèle Michel
M Haudrère
A Chevallier Chantepie
C. Lesage M.Lefrançois

Séance du 3 Février 1877
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
Chevallier- Chantepie
Michel
Haudrère
de la Tour
Lefrançois, secrétaire
Sur la demande du Patronage,
Au crédit de 60 fr. a été alloué à l’Asile
à la date du 15 xbre 1876, pour achat
d’ardoises encadrées, de tableaux d’histoire
naturelle à l’usage des Asiles, ainsi qu’en
fournitures pour le travail manuel des
petites filles. Ces divers objets ont été

immédiatement demandés.
La question des Dames Patronnesses
honoraires a été de nouveau agitée, mais
rien n’a encore été décidé à ce sujet.
Un achat de chemises a été fait
au mois de Janvier. Il s’élève à la
somme de 59. 50
Adèle Michel H. Jacquemin
F. de la Tour M. Haudrère
A. Chevallier Chantepie
M. Lefrançois

Séance du 3 Mars 1877
Membres présents
Mmes Lesage, supérieure de la sagesse
Du Guerny
Haudrère
de la Tour
Michel
Lefrançois, secrétaire
Mr le curé de St Malo
Avec le mois de Mars, le Bureau
de Bienfaisance cessant de fournir le
Pain pour la soupe des Enfants, et
le Patronage jugeant utile de prolonger
cette fourniture jusqu’au mois de Mai,
il est convenu que les frais seront
supportés pour le mois d’Avril par le
budget de l’Asile
Adèle Michel
F. de la Tour P. Marval curé de St Malo
M. Lefrançois

Séance du 7 Avril 1877
Membres présents

Mmes Jacquemin, trésorière
Du Guerny
Michel
de la Tour
La fourniture de pain par le
budget de l’Asile cessera à la fin

du mois.

Adèle Michel Jacquemin F. de la Tour
R du Guerny

Séance du 5 Mai 1877
Membres présents :
Mmes Jacquemin, trésorière
Dutertre
Haudrère
du Guerny
Chevallier- Chantepie
Michel
de la Tour
Lefrançois, secrétaire
M. le curé de St Malo
Malgré la décision du mois précédent,
la fourniture de pain devra se continuer
jusqu’à la fin de Mai.
Après avoir assisté à une assez longue
leçon d’Histoire Naturelle des petits enfants,
le Patronage a été heureux de féliciter Mme
la Directrice sur ses bons soins et son succès.

H. Jacquemin M. Haudrère M. Lefrançois
Chevallier Chantepie

Séance du 2 Juin 1877
Membres présents :
Mmes Jacquemin, trésorière
Chevallier- Chantepie
Haudrère
Lefrançois, secrétaire
Une note arriérée relative à la fourniture
des vêtements de l’hiver dernier est
remise à Madame la trésorière. Elle se
monte à 67. 50
la fourniture du pain est suspendue
à partir du 31 Mai
M. Haudrère H. Jacquemin M. Lefrançois
221 Séance du 7 Juillet 1877
Membres présents :
Mmes Lesage
Michel, Jacquemin
de la Tour
Chevallier- Chantepie
Lefrançois
M. le curé de St Malo.
A l’approche des vacances, diverses
réparations sont réclamées par Madame
la Directrice, entre autres celle des
lieux qui de jour en jour devient plus
urgente, des fenêtres de la grande
classe, la peinture du vestibule etc.
La secrétaire est chargée d’écrire à
ce sujet à l’administration.
Des échantillons pour les vêtements
d’hiver des enfants devront être présentés
au Patronage à la réunion d’Octobre,
afin qu’il ne soit apporté aucun retard
à leur distribution qui devra se faire
le plus tôt possible.
Madame la Directrice est priée
de s’entendre avec l’Administration
municipale pour fixer le jour de la
Distribution des prix.
C. Lesage
F. de la Tour H. Jacquemin
M. Lefrançois

Séance du 6 Octobre 1877
Membres présents
Mmes Jacquemin
Haudrère
Lesage
de la Tour
Lefrançois, secrétaire
Les réparations demandées à
l’ Administration ont toutes été accordées
et exécutées, à l’exception de celles
concernant les fenêtres de la grande
classe qui sont remises à l’année
prochaine.



Des échantillons d’étoffes mi-laine
fournis par différentes maisons sont soumis
au Patronage. Il est fait un choix
et décidé que les vêtements seront distribués
dans le courant du mois.
La fourniture faite cette année par
la maison Pestel se monte pour
les vêtements des petites filles et
pour ceux des garçons à : 416. 35
la nourriture est commencée
depuis le 1er Octobre. Le Bureau de
bienfaisance ne fournit le pain qu’à
partir du 15 Novembre.
H. Jacquemin M. Lefrançois
F. de la Tour

Séance du 3 Novembre 1877
Membres présents
Mmes Chevallier- Chantepie
de la Tour
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice consulte le
Patronage au sujet de la nourriture à
donner à certains enfants très nouvellement
entrés à l’Asile, ou dont la
position ne lui est qu’imparfaitement
connue.
La distribution des vêtements a eu
lieu, comme il avait été convenu, le
16 Octobre.
La provision de pommes de terre
pour l’année courante a été faite par
Mme Jacquemin au prix de 4 f le …
Il en a été acheté 1500.
100 livres de confitures en baril
ont été cédées par Mme la Supérieure de
la Sagesse, à Mme la Directrice au prix
de 37 cent la livre.
F. de la Tour




Séance du 1er Décembre 1877
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
Dutertre
du Guerny
Chevallier- Chantepie
Lesage
Michel
de la Tour
Il est convenu qu’un arbre de
Noël sera organisé cette année comme
les années précédentes aux environs
de la fête pour les étrennes des
petits enfants.
B. Dutertre H. Jacquemin
F. de la Tour R du Guerny

Séance du 7 Janvier 1878
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
Dutertre
du Guerny
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice réclame
comme elle le fait chaque année à
cette époque, un achat de chemises.
En plus des essuie-mains et des
manches de coton bleu pour les
domestiques.
Il est convenu qu’il sera
acheté quatre douzaines de chemises,
environ 45 mètres de coton écru
et deux douzaines d’essuie-mains.
Madame la trésorière établit son
budget depuis l’époque à laquelle
elle a reçu le livre de comptes jusqu’à
la fin de l’année 77. En tout quatorze
mois. Il se balance comme suit :
Recettes 2333 f 45
Dépenses 2038. 50
294. 55


Il reste en caisse au premier Janvier
1878 294. 55

A du Guerny M. Lefrançois H. Jacquemin

Séance du 4 Février 1878
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
Dutertre
Lefrançois
Les chemises et essuie-mains ont été
taillés et distribués aux Dames patronnesses
pour les faire confectionner.
La nourriture continue le mois
courant, dans les conditions habituelles
depuis le mois de Novembre, c'est-à-dire
le pain fourni par le Bureau de
Bienfaisance ces quatre mois d’hiver.
H. Jacquemin
M. Lefrançois

Séance du 1er Avril 1878
Membres présents
Mmes du Guerny
Lesage
Chevallier- Chantepie
de la Tour
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice demande
diverses réparations très nécessaires, entre
autres celle des croisées de la grande
classe qui a déjà été accordée par
l’administration ; un dallage de
plat…… ou bitume sous les deux
préaux extérieurs, et le blanchiment
des murs des lieux.
La secrétaire est autorisée à
transmettre ces demandes à l’administration.





Le Comité de Patronage assiste
à la visite de l’Inspecteur
des Écoles qui vient à l’Asile
pour la première fois, et se montre
très satisfait de l’établissement
et de la tenue des enfants.
F. de la Tour
A du Guerny H. Jacquemin
M. Lefrançois

Séance du 6 Mai 1878
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
du Guerny
de la Tour
Lefrançois, secrétaire
La nourriture des enfants se
continuera, cette année, comme les
années précédents, jusqu’au
mois d’Août, époque des vacances.
M. Lefrançois R du Guerny
F. de la Tour

Séance du 3 juin 1878
Membres présents
Mmes du Guerny
de la Tour
Lefrançois
L’époque de la provision de bois
étant arrivée, la secrétaire est chargée
de faire la demande au Bureau
de Bienfaisance, pour éviter tout
retard.
A du Guerny
F. de la Tour
M. Lefrançois







Séance du 8 Octobre 1878
Membres présents
Mmes Aubry
de la Tour
Lefrançois, secrétaire
Mme la supérieure
Mr Marval, curé
Madame la supérieure présente au
Patronage la nouvelle adjointe qui
remplace sœur Lazare : Le comité
exprime des regrets du départ de cette
religieuse, qui a toujours rempli avec
zèle et dévouement la tâche qui lui était
confiée, et espère que sœur Hermance
la remplacera dignement.
Il est ensuite soumis au patronage
des échantillons d’étoffes pour les
vêtements. Une pièce de péruvienne de
1f 05 est prise chez Mme Viard, le reste
des étoffes chez Mrs Pestel et Leborgne.
Ces étoffes fantaisie pour les filles, provenant
d’une liquidation sont laissées à 1 f
La péruvienne pour veste de garçons 1f 15
et les mi-laine pour pantalons 2 f 10.
La nourriture est commencée du
1er de ce mois, sauf la soupe et le pain
qui ne dateront cette année, comme à
l’ordinaire que du 15 Novembre.
P. Marval
Curé de St Malo
M. Lefrançois

Séance du 9 Novembre 1878
Membres présents
Mmes Lesage
Dutertre
Michel
de la Tour
Lefrançois, secrétaire
Mlle Michel renouvelle la proposition



qu’elle avait déjà faite l’hiver dernier
d’établir à Dinan, ainsi qu’il existe
à St Brieuc, un Patronage honoraire
qui pourrait procurer à l’Asile,
d’une manière durable, les ressources
qui lui manquent pour donner
aux enfants pendant l’année entière
la nourriture, ainsi que cela se fait
depuis deux ou trois ans.
Le Comité approuve cette proposition
et convient que chaque Dame
s’occupera personnellement de réunir
le plus grand nombre possible de
souscriptions. Le titre de patronnesses
honoraires ne donne aucun droit
d’ingérence dans les affaires
d’administration De l’Asile, il est
simplement honorifique, et le Comité reste
composé comme par le passé, des
dames qui ont été nommées officiellement.
B. Dutertre M. Lefrançois

Séance du 7 Décembre 1878
Membres présents
Mmes du Guerny
Dutertre
Chevallier- Chantepie
Haudrère
Michel
de la Tour
Lefrançois, secrétaire
Voici le nom des personnes qui
ont bien voulu souscrire jusqu’à
ce jour :
Mmes Beaulieu
Bottre
Mlle du Gaspern
Mmes Bazouge
Aubert de Latour
Henri Bazin
Le Fer de la Notre

Mmes Wellis
Haudrère, mère
Jean Even
Henri Leveillé
Robert, mère
Albert Jacquemin
De Beaumont
Mlles Le Breton
Herpin
Emilia Dutertre
Mmes Adrien Dutertre
d’Arthel
Le Jamptel
Pernet
Merdrignac
Veuve Trourjsant
Mlle Villard
Mmes Geisdorfer
Théodore Ceveux
Brochu
Moulinet
2 Anonymes
Daumer
Lefrançois
Vincent des Marets
Bayle
Lhorgne, jeune
Pelhoir
Pérot, Francis
Lesage-Touchet
Desmars
Mlle Bourjault
Mmes Durand
Pestel
Bay
David
Mlles Huet
Mmes Frettray
Gagon
Lebranchu
Marheu
Kervern
Pequit, François

Mmes Farcy
J. Marie Larère
Bouvieu-Goupil
de Trémaudan
Bazin de Jessey
Pollock-Gere
Clifford
Anstice
Abekett
de la Ballare
Costard
Lemercier, jeune
Leroy, notaire
Alfred Flaud
Gustave Flaud
de Cosnar
Émile Larère
Roland de Baugervais
Boullet
Mlle de Latour (Zoé)
Trouillet
Guigart, mère
Mlle Duchemin
Viel ½
Périer
Un arbre de Noël sera organisé, cette année
comme à l’ordinaire, par les soins des dames
Patronnesses et de Mme la Directrice.
Mme la Directrice demande du linge pour
les enfants : 5 douzaines de chemises comme
à l’ordinaire, 2 douzaines d’essuie-mains
et une douzaine de tabliers de toile pour
les bonnes.
B. Dutertre R du Guerny
Mme Chevallier- Chantepie, qui n’a
pas assisté à la séance précédente, présente
quelques observations sur la formation du
Patronage honoraire. Il lui semble
qu’un concert qui a l’avantage de
s’adresser au public tout entier, remplit
aussi bien le but que l’on se propose


que cette souscription qui a le tort de s’adresser
toujours aux mêmes personnes. Cependant
toutes les dames reculant devant l’embarras
et les difficultés d’un concert, et alléguant le
caractère durable de la ressource qu’offre le
patronage honoraire, Mme Chevallier se range
à leur avis, et il est convenu que la souscription
restera indéfiniment ouverte pour
toutes les personnes qui voudront bien se
faire inscrire et apporter leur offrande.

B. Dutertre
Chevallier- Chantepie R du Guerny
M. Haudrère M. Lefrançois

Séance du 4 Janvier 1879
Membres présents
Mmes Dutertre
du Guerny
Haudrère
Chevallier- Chantepie
Lefrançois, secrétaire
Mr le curé de St Malo
Mme la trésorière ne pouvant assister à
la réunion du Patronage, fait présenter ses
comptes de fin d’année, qui se balancent
comme suit :
Balance
2101. 65
- 1841. 55
250. 10

Il reste en caisse
au 1er Janvier 1879
250. 10








Mme Chevallier Chantepie demande
que la discussion qui a eu lieu à la
précédente séance, au sujet du Patronage
soit consignée au procès-verbal de cette
réunion. Mme Chevallier Chantepie fait également
au nom de Madame Dutertre, une
proposition tendant à reporter sur
les enfants qui quittent l’Asile et
passent à l’école primaire, tout
ce qui restera des fonds provenant de
la souscription du Patronage honoraire.
Ce secours serait donné en nature, soit
à la Distribution des Prix, soit dans
des jours qui suivent. Cette proposition
est acceptée par tous les membres présents.
Le tirage de l’arbre de Noël a
eu lieu le samedi 28 Décembre.
La fourniture des vêtements pour
l’année 78, s’est montée à la somme
de 325 f d’une part
chez Mrs Leborgne, Pestel, 35. 15 d’autre part
chez Mme Viard. Total 361. 15
Il a été pris en péruvienne, pour les
robes des filles, et les vestes pour les garçons :
275m 20 et en mi-laine pour les pantalons
des garçons : 57m30.
Mr le Curé propose que la liste
des Dames honoraires soit close
momentanément. A l’avenir,
chacune de ces dames voudra bien
soumettre au Patronage le nom
des membres que l’on voudrait accepter
au Patronage Honoraire.
Cette proposition est acceptée à
l’unanimité.

B. Dutertre R du Guerny
Chevallier- Chantepie M. Haudrère
M. Lefrançois M Marval, curé de St Malo




Séance du 1er Février 1879
Membres présents
Mmes du Guerny
Mlle de la Tour
Le Patronage n’étant pas en nombre
pour délibérer, ces dames remettent à la
séance suivante les questions qui devraient
se présenter à ce jour. Mme la Directrice
continue de nourrir les enfants comme à
l’ordinaire.
R du Guerny F. de Latour

Séance du 1er Mars 1879
Membres présents
Mmes du Guerny
Dutertre
Chevallier- Chantepie
Haudrère
Mlle Lefrançois, secrétaire
Mr le curé de St Malo
Une rectification est apportée au
procès-verbal du mois de Janvier au sujet
de la proposition de Mr le Curé concernant
le Patronage Honoraire.
Mme la Directrice demande du combustible
pour la fin de l’hiver, et la cuisine cet été,
soit bois, comme à l’ordinaire, soit bois et
charbon de terre.
Ces dames conviennent de venir tailler
les chemises des enfants un jour de la semaine
suivante et de les distribuer pour les
confectionner comme cela se fait chaque
année.


R du Guerny M. Haudrère
B. Dutertre
M. Lefrançois





Séance du 5 Avril 1879
Membres présents
Mmes Lesage
du Guerny
Chevallier- Chantepie
Michel
Aubry
de Latour
Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice réclame l’étamage
des petites soupières des enfants qui se
montent au nombre de 120. Cette
réparation est acceptée.
Il est accordé un troisième repas
de viande par semaine aux enfants,
les ressources de cette année le permettant.
Mlle Lefrançois demande que
l’on remette de nouveau en discussion
la résolution qui a été prise dans la
séance du 4 Janvier 1879, touchant
le mode de recrutement du Patronage
honoraire pour l’avenir. Elle signale
un des inconvénients les plus réels de
cette mesure, qui est de ne pouvoir
accepter les souscriptions, qui sont offertes
par la nécessité de présenter à l’acceptation
du Patronage le nom des
souscripteurs. Elle s’est trouvée dans
ce cas et la souscription offerte a été
retirée.
Dans cette séance, le Patronage a
reçu la visite de Mme la supérieure de
la Sagesse.
R du Guerny M. Lefrançois
Adèle Michel








Séance du 3 Mai 1879
Membres présents :
Mmes Lesage
Haudrère
Chevallier Chantepie
Mlles Aubry
Michel
Lefrançois, secrétaire
Mr le curé de St Malo
Mlle Michel soulève à nouveau
la question du mode de recrutement du
Patronage Honoraire qui avait été modifié
dans une précédente séance, en l’absence
de cinq des membres du Comité, au nombre
desquels elle se trouve. Il lui semble juste
que cette question soit reprise et discutée de
nouveau, puisque lorsqu’il s’était agi d’établir
cette même souscription du Patronage Honoraire,
quatre des membres du Comité étaient absentes
ou avait pris soin de s’enquérir de leur
manière de voir avant d’agir en aucun
sens. Trois de ces membres sur quatre
ayant approuvé la mesure, elle avait
seulement alors été considérée comme
définitive.
Mlle Michel fait observer que cette
pensée de soumettre à un scrutin quelconque
le nom des personnes qui veulent
bien donner une aumône de 10 f à
l’Asile, est à la fois blessante pour elles,
et blessantes aussi pour les membres du
Comité qui se mettent ainsi à l’état
de suspicion les uns à l’égard des autres,
et enfin restrictive à la charité bien
entendue. Elle n’accepte ni pour elle,
ni pour les personnes dont elle a présenté
les noms, et qu’elle considère comme fort
respectables, non plus que pour celles
auxquelles elle pourra s’adresser à l’avenir
la mesure proposée ; en conséquence, si
elle est maintenue, elle donnera sa
démission.
Mr Marval répond qu’il n’a eu
aucune intention blessante pour personne
dans la proposition qu’il a faite et qu’il
regrette que Mlle Michel pense ainsi
qu’elle le fait, que cette mesure de scrutin
n’est pas chose nouvelle, qu’elle a été
adoptée au Cercle Catholique et que personne
ne s’en est froissé.
Mme Lesage cite encore l’œuvre des
Tabernacles à l’appui de cette assertion.
Mlle Michel fait remarquer que le
patronage Honoraire de l’Asile ne saurait
être assimilé aucunement à l’une ni à
l’autre de ces deux œuvres, puisqu’il s’agit
ici simplement d’une souscription, d’une
aumône de chacun des membres ; sans
aucune autre obligation, ni fonction, les
rapprochant dans une action commune,
tandis qu’au Cercle Catholique et à
l’œuvre des tabernacles, les Patronnesses
se réunissent, travaillent et agissent
en concert, et forment enfin réellement
un Comité. Que quand il s’agit
de quêtes, de loteries, de concert, elle
n’a jamais vu que l’on s’enquit du
nom et de la qualité des personnes qui
voulaient bien donner leur offrande,
que dans ce cas c’est absolument la
même chose puisqu’il s’agit d’une
simple souscription.
Elle propose de plus de supprimer
le titre de Patronage Honoraire, s’il
sous-entend pour certains membres autre
chose que ce que l’on a voulu faire.
Mr le Curé répond qu’il n’est pas
de cet avis, mais qu’il lui semblerait
convenable aujourd’hui que ce Patronage
honoraire est largement fondé qu’on ne
l’étendit pas trop, en considération d’autres
œuvres qui elles aussi ont besoin de secours.
Que dans une petite ville les ressources de
la Charité sont limitées, et qu’il faut
sagement les répartir entre les différents
établissements de bienfaisance ; que l’on
ne doit pas tout absorber au détriment
des autres, que nous avons dans notre ville
une œuvre, celle du Cercle Catholique qui ne
fait que naître, et qui a besoin de toutes
les bonnes volontés. On a craint dans le public
que ce Patronage Honoraire de l’Asile, ne
fit tort à celui du Cercle Catholique, et
différents membres influents de ce Comité
sont venus en conférer avec lui. Il croit ces
craintes chimériques ; mais on ne lui aurait
pas exprimé cette opinion qu’il l’aurait
instinctivement pressentie ; il croit donc
bon de n’abuser de la charité publique
en aucun sens, et il laisse à ces dames
le soin de décider ce qui pourra être
le mieux pour le bien de l’Asile.
Mmes Lesage et Chevallier Chantepie
parlent dans le même sens.
Mme la Directrice demande si elle devra
continuer à distribuer du pain aux enfants
indigents pendant les mois d’été ? Depuis
plusieurs années cela ne se faisait plus.
Quelques unes de ces dames sont d’avis
de recommencer cette année puisque le
patronage Honoraire donne des ressources
extraordinaires ; mais un membre
fait remarquer que les 500 ou 550 f que
procurent cette souscription ne sont pas
entièrement en sus du budget habituel : que sur
ces 500, 300 environ remplacent les ressources
que donnaient jusqu’ici les derniers concerts,
et que le repas de viande accordé au
mois de Mars sur les 200 f restants, les absorbe
presque entièrement.
Les ressources de l’Asile sont donc
insuffisantes pour remplir les intentions
charitables de ces dames. Une proposition
personnelle est faite par Mme Lesage pour
remédier momentanément à cette insuffisance.
Le Patronage l’en remerciera et
se sépare sans avoir pris aucune résolution
au sujet du Patronage Honoraire.

Séance du 4 juillet 1879
Membres présents
Mmes du Guerny
Dutertre
Lefrançois, secrétaire

Le Comité ne se trouvant pas
en nombre suffisant pour délibérer
se sépare sans avoir pris aucune
résolution.
R du Guerny
B. Dutertre M. Lefrançois

Séance du 6 septembre 1879
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice fait savoir au
patronage que Mme l’Inspectrice des
Asiles réclame instamment des cartes
murales géographiques pour la classe,
ainsi qu’un tableau noir.
Quelques fournitures de classe,
telles que tableaux de lecture et manuels
sont également nécessaires au commencement
de l’année. Mme la Directrice
prie la secrétaire de vouloir bien en
faire la demande à l’administration
municipale.
R du Guerny M. Lefrançois

Séance du 4 Octobre 1879
Membres présents
Président : Mr le Maire
Mmes Lesage
du Guerny
Jacquemin, trésorière
Chevallier Chantepie
Haudrère
Mlles Aubry


Michel
Lefrançois, secrétaire
Mr le curé de St Malo
Monsieur le Maire fait connaître
au Patronage le sujet de la réunion qui
est de proposer une dame patronnesse en
remplacement de Mlle de Latour, dont
la mort a causé dans le Comité les
plus sincères et les plus unanimes regrets.
Monsieur le Maire croit se faire
l’interprète du sentiment de toutes ces
dames et rendre en même temps hommage
à la mémoire de Mlle de Latour, en
proposant pour la remplacer Mlle
Aglaé de Latour, sa sœur.
Après avoir constaté que le Comité
de Patronage est au complet par la
présence des dix membres déjà nommés,
Monsieur le Maire propose de passer
au vote ; mais l’unanimité du Comité
étant constatée, cette formalité est jugée
inutile. Le nom de Mlle Aglaé de
Latour est proposé.
R du Guerny
M. Haudrère
Adèle Michel M. Lefrançois

Séance du 8 Novembre 1879
Membres présents
Mmes du Guerny
Haudrère
Dutertre
Lesage
Mlles de la Tour
Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice soumet au Patronage
une liste de seize enfants dont les parents
réclament des vêtements ; ce qui porte cette
année, à 154, le nombre des enfants assistés
par le Comité. La plupart sont reconnus
nécessiteux, et Madame le Directrice est
autorisée à faire droit à leurs demandes.
Madame la Supérieure de la
sagesse, se faisant l’interprète de
Mme la Directrice, demande pour les
deux bonnes de l’Asile, le repas du
midi qu’elles n’ont pas eu jusqu’ici.
Cette demande est accordée en considération
de la modicité de leur traitement.
A. de Latour M. Lefrançois

Séance du 6 décembre 1879
Membres présents :
Mlles de Latour
Lefrançois, secrétaire
Mr le curé de St Malo
Mme la Directrice rend compte
au Comité de l’état sanitaire de l’Asile,
qui depuis quinze jours est des plus sérieux.
L’épidémie de rougeole, qui sévit en ce moment,
prend une gravité de plus en plus grande
par le froid exceptionnel de la
température. Dix enfants de l’Asile
ont déjà succombé, et Madame la Directrice
estime que sur 260 inscrits, il y en a
près de 200 malades.
La question de fermer l’établissement
est alors agitée ; mais sur l’observation
qui est faite que l’Asile est absolument
vide depuis quelques jours, à cause
de l’impossibilité de transporter les enfants
à travers toute cette neige, l’idée en
est abandonnée ; la force des choses a
devancé la résolution qui aurait pu
être prise. De plus les quelques enfants
indigents qui se présenteront trouveront
encore la nourriture et le chauffage dont
ils pourraient être privés chez eux.
A. de la Tour M. Lefrançois







Séance du 11 décembre 1879
Membres présents :
Mmes Jacquemin, trésorière
du Guerny
Dutertre
Chevallier- Chantepie
Haudrère
Mlles Michel
de Latour
Lefrançois, secrétaire
Le Comité de Patronage s’est réuni
ce jour en séance extraordinaire pour
aviser aux moyens de venir en aide aux
petits malades et à leur famille par ce
froid rigoureux. Une distribution de lainage
et de bois est commencée par Mme la Directrice
qui a bien voulu, avec l’assistance de la
Sœur Hermance ou de Madame la Supérieure
de la Sagesse visiter personnellement chaque
enfant malade et se rendre compte de ses
besoins. Cette distribution va continuer, et
des secours en combustible et bouillons y seront
ajoutés de nouveau. Trois brasses de bois sur
quatre, dont se compose la provision de
l’Asile, sont déjà distribués ; cette quantité
de bois devra être remplacée, soit par du bois
s’il est possible, soit par du bois et du charbon
de terre, qui est beaucoup moins cher, en ce
moment.
De plus, il est convenu qu’une demande
devra être adressée à l’administration
municipale pour obtenir sur les fonds destinés
à l’entretien de la salle d’Asile, une
certaine somme, à titre de secours, afin
de faire face aux nécessités les plus urgentes.
Ces distributions de lainage, bouillon et bois
se continuer aussi longtemps que
durera l’épidémie et que les ressources du
budget le permettront.
Les membres du Comité de Patronage se
proposent de venir personnellement en aide
aux enfants dans ce moment difficile.
A de Latour Jacquemin M. Lefrançois Adèle Michel
Séance du 21 décembre 1879
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
du Guerny
Dutertre
Michel
de Latour
Lefrançois, secrétaire
Le Comité s’est réuni de nouveau
en séance extraordinaire pour se rendre
compte des secours distribués et des
réponses faites jusqu’à ce jour, ainsi
que de l’état sanitaire des enfants.
Madame la Trésorière expose qu’il
a été acheté pour 200 f. environ de
lainage, 140 fr. de bois, 120 fr. de
bouillon et viande, et que les ressources
sont à peu près épuisées. Mais Monsieur
le Maire ayant fait une réponse favorable
à la demande de secours qui lui
a été adressée, il y a lieu d’espérer qu’une
somme de 200 fr. sera mise par la ville
à la disposition du Patronage.
Une quinzaine d’enfants sont rentrés
à l’Asile depuis huit jours, mais
le mauvais temps empêche encore le
retour des convalescents. Madame la
Directrice propose de suspendre les
distributions de bouillon, ou du moins de
les réduire notablement, attendu que le
Bureau de Bienfaisance a plus que
doublé les siennes. Le Patronage approuve
cette proposition. Madame la Directrice
demande encore quelques chemisettes de
laine et des bas.
A de Latour
H. Jacquemin M. Lefrançois
Adèle Michel





Séance du. Janvier 1880
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
du Guerny
Chevallier- Chantepie
Haudrère
Dutertre
Mlles de Latour
Lefrançois, secrétaire
Mr le Maire, président
Monsieur l’Inspecteur des Écoles remet
au nom du Ministre de l’Instruction Publique
à Madame la Directrice de l’Asile,
sœur Marie de St Léonard une mention
honorable, obtenue pour la bonne direction
de son Asile, et le dévouement qu’elle
apporte dans les soins qu’elle donne aux
nombreux enfants qui lui sont confiés.
Monsieur l’Inspecteur se félicite d’être
l’interprète de l’Administration dans cette
circonstance, et espère que cette distinction
ne sera pas la seule qui lui sera décernée.
Monsieur le Maire joint ses félicitations
à celles de Monsieur l’Inspecteur et le
patronage s’unit à lui dans un même
sentiment.
Madame Jacquemin, Trésorière,
annonce au Patronage sa résolution de se
démettre de ses fonctions en faveur d’un
autre membre du Comité alléguant quelques
raisons de santé ; mais Madame Jacquemin
instamment priée de les conserver en
raison de la manière dont elle s’en est
toujours acquittée, se rend aux désirs du
patronage.
A. de Latour M. Lefrançois
H. Jacquemin






Séance du Février 1880
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
Mlles de Latour
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice réclame la taille
des arbres de la cour, et appelle l’attention
du Patronage sur le mauvais état
habituel de cette partie de la cour, où
a été transféré la nouvelle porte d’entrée
de l’Asile. Elle demande que quelques
travaux d’assèchement soient faits sur
ce lieu.
H. Jacquemin
A de Latour M. Lefrançois


Séance du 6 Mars 1880
Membres présents
Mlle de Latour
Mme Haudrère
Mlle Lefrançois, secrétaire
M. le Curé de St Malo
Madame la Directrice réclame
des essuie-mains et les cinq douzaines
de chemises qui lui sont données annuellement
pour l’entretien de la lingerie.
Les membres présents du Patronage
discutent à nouveau la question d’adresser
une demande à l’Administration
municipale pour obtenir le concours
d’une troisième religieuse pour l’
entretien de l’Asile. Il est décidé que
cette demande sera adressée
immédiatement par le Comité. Le nombre
des enfants inscrits est de 318 cette
année, 260 à 280 sont habituellement
présents. Il y a six à sept ans ce
chiffre ne s’élevait qu’à 150.
A de Latour M. Lefrançois



Séance du Avril 1880
Membres présents
Mmes du Guerny
de Latour
Jacquemin, trésorière
Mme la Directrice demande que
les chemises soient distribuées et
confectionnées le plus tôt possible.
H. Jacquemin R du Guerny
A de Latour

Séance du 1er Mars 1880
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
du Guerny
de Latour
Lefrançois, secrétaire
Au 31 Mars 1880, la somme de
Deux cents francs donnée chaque année à
l’Asile, par le Département, n’ayant
pas été dépensée, Monsieur le Maire
consent à la demande d’un des membres
du Patronage, à la faire ressortir au
budget supplémentaire, afin qu’elle ne
soit pas perdue pour l’année 1879.
Madame la Directrice demande
que ces dames veuillent s’occuper des
achats de beurre, de sabots et de bois.
Il sera encore donné du pain tout
le mois de Mai.
Une demande a été adressée au
mois de Mars à l’administration municipale,
à l’effet d’obtenir une troisième
religieuse pour la direction de l’Asile.
Aucune réponse officielle n’a encore été
faite mais il y a lieu d’espérer qu’elle
sera bien accueillie.
A de Latour R du Guerny
H. Jacquemin M. Lefrançois




Séance du 5 Juin 1880
Membres présents
Mme du Guerny
Mlle Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice fait quelques
réclamations au sujet des réparations urgentes
à la toiture de l’Asile qui a été endommagée
par les travaux de l’école communale et
d’une fermeture au mur d’enceinte
de la même école. Les réclamations devront
être soumises à l’Administration
le plus tôt possible.
R du Guerny
M Lefrançois

Séance du 3 Juillet 1880
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
Chevallier- Chantepie
de Latour
Lefrançois, secrétaire
Le Comité de Patronage apprenant
que l’Administration Municipale a
le projet d’élever à l’extrémité de la
façade sud de l’Asile, une tourelle,
devant servir d’escalier à l’Ecole
Communale, et qui obstruera absolument
la fenêtre de la salle de classe qui
domine les gradins, juge utile d’adresser
une pétition à l’Administration
municipale à ce sujet, afin que ce
plan soit révisé s’il est possible, à
cause de l’inconvénient grave qui
en résultera pour l’aération de cette salle
de l’Asile.
Madame Chevallier propose qu’il
soit envoyé chaque mois des lettres
de convocation aux membres du
Comité de Patronage afin que les
réunions ne puissent
alors être mises en oubli, comme elles


le sont trop souvent. Cette motion
est adoptée.
A de Latour
H. Jacquemin R du Guerny M. Lefrançois

Séance du 4 Septembre 1880
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
du Guerny
Haudrère
Mlles de Latour
Lefrançois, secrétaire
M. le Curé de St Malo
Madame la Trésorière expose l’état
des finances de l’Asile, et propose, en
raison des ressources dont dispose
actuellement le Patronage de commencer à
nourrir les enfants pauvres dès le mois de
Septembre, époque de la rentrée, au lieu
d’attendre jusqu’à la mi-Octobre. Cette
motion est adoptée.
Madame la Supérieure de la Sagesse
présente au Comité la troisième religieuse
qui a été demandée par l’Administration
pour venir en aide aux deux premières
déjà en fonction.
M. Haudrère
M. Lefrançois
A de Latour

Séance du 2 Octobre 1880
Membres présents
M. le Curé de St Malo
Mlle Lefrançois, secrétaire
Des échantillons pour les étoffes de
vêtements d’hiver sont présentés, et le
choix se fait, pour les petites filles, de
Péruviennes à 0. 72 c ; pour les garçons de
Péruviennes à 1. 20, et de droguet à 2. 10.
L’époque étant arrivée de renouveler
à l’administration la demande au


sujet des Deux cents francs du
département, la secrétaire est priée
de la faire sans retard.

Séance du 6 Novembre 1880
Membres présents
Mmes Chevallier- Chantepie
Haudrère
Lesage
Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice rend compte
au Patronage des réclamations faites
au sujet des vêtements. Une dizaine
de familles ont réclamé ; étant reconnues
nécessiteuses, il a été fait droit à leur
demande. Le nombre des enfants assistés,
s’est ainsi élevé cette année à 160.
Elle propose aussi qu’il soit accordé
aux enfants pauvres qui reçoivent la
nourriture au milieu du jour, une
collation à quatre heures, tout le temps
où la sortie des classes n’a pas lieu avant
cinq heures ; ces enfants souffrant de
besoin dans la fin du jour. Cette
proposition est acceptée.
La demande au sujet des Deux
Cents francs du département a été
faite ; il n’y est pas encore répondu.
A Chevallier Chantepie M. Lefrançois

Séance du 4 Décembre 1880
Membres présents
Mmes Chevallier- Chantepie
du Guerny
Mlle Michel
Lefrançois, secrétaire
M. le Curé de St Malo






Les deux cents francs du département
ont été accordés au Patronage, ainsi
que l’année dernière, et appliquée au
paiement des étoffes pour vêtements.
Le paiement s’est fait directement de
la Mairie à la maison Leborgne.
Il est convenu qu’un arbre de Noël
sera disposé cette année comme à l’ordinaire
pour les étrennes des petits enfants, et les
jouets distribués le 30 Décembre.
Madame la Directrice, désirant avoir
une collection d’Asile pour les leçons de
choses, a soumis ce projet au Maire, qui
s’y est montré très favorable. Il y a tout
lieu d’espérer que d’ici peu de temps
cet établissement se verra doté de cette
petite collection, si nécessaire pour
l’enseignement actuel.
Adèle Michel
R du Guerny A Chevallier Chantepie
M. Lefrançois

Séance du 8 Janvier 1881
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
du Guerny
Chevallier- Chantepie
Michel
Lefrançois, secrétaire
Mme la Trésorière constate que les
dépenses se sont accrues cette année, par
suite de la quantité de viande plus
considérable donnée aux enfants. Elle croit
donc qu’il sera utile soit de diminuer
ces dépenses, soit d’avoir recours à de
nouvelles souscriptions pour équilibrer le budget.
Elle prévient le Patronage qu’il fera
recueillir la souscription dans le courant
du mois.
R du Guerny Adèle Michel M. Lefrançois



Séance du 5 Février 1881
Membres présents
Mmes Jacquemin, trésorière
Dutertre
Haudrère
Michel
Chantepie
du Guerny
Lefrançois, secrétaire
Madame Jacquemin fait connaître
au Patronage l’état des finances de
l’Asile et annonce son intention
de se démettre de ses fonctions de
trésorière. Malgré les pressantes instances
de tous les membres du Comité qui la
prient de revenir sur cette détermination,
elle persiste et remet entre les mains
de Mme la Directrice, les fonds de
l’établissement, se montant à une somme
de 1.700 frs, plus le registre et les papiers
relatifs à sa gestion. Chacune des Dames
patronnesses est successivement priée de
se charger de cette fonction, toutes refusant
et Mme la Directrice reste provisoirement
dépositaire du registre et des fonds.
Le budget de 1880 se solde ainsi
qu’il suit
Recettes Dépenses




R du Guerny
Adèle Michel
B Dutertre M. Lefrançois








Séance du 5 Mars 1881
Membres présents
Mmes du Guerny
Michel, trésorière
Lefrançois, secrétaire
M. le Curé de St Malo
Madame la Directrice réclame de
la toile pour tabliers de bonnes et du
coton pour manches. Le Bureau
de Bienfaisance donnant encore du
pain tout le mois de Mars, la soupe
sera continuée jusqu’au 1er Avril.
R du Guerny M. Lefrançois
Adèle Michel

Séance du 2 Avril 1881
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Haudrère
Chevallier- Chantepie
Lefrançois, secrétaire
M. le Curé de St Malo
Le Bureau de Bienfaisance cessant
de fournir le Pain pour la soupe fin
Mars, le budget de l’Asile va s’en
charger pour les mois d’Avril et Mai
et donnera pendant ce temps le Pain
nécessaire au dîner et à la collation.



Séance du 7 Mai 1881
Membres présents
Mmes Jacquemin
Dutertre
du Guerny
Haudrère, de Latour
Lefrançois, secrétaire




A la fin du mois les enfants cesseront
de recevoir le pain. Mais la
quantité de viande que l’on donne
à chaque repas paraissant insuffisante,
il est convenu que ces dame se
réuniront le jeudi de la semaine
suivante à 11 heures ½ pour assister
au dîner et jugeront de ce qui
doit être fait.
Une demande devra être adressée
à Monsieur le Maire pour un certain
nombre de chaises et une table destinées
à meubler la salle du premier
étage.
H. Jacquemin R du Guerny
B Dutertre M. Lefrançois


Séance du 2 Juillet 1881
Membres présents
Mmes du Guerny
Dutertre
Jacquemin, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice rappelle au
Patronage que la distribution des Prix est
toujours à la fin du mois, et demande
quel jour semblerait convenable pour
cette solennité. Le Comité la prie
de s’entendre à ce sujet avec Monsieur
le Maire.
Les livrets de Caisse d’épargne devront
être réclamés à la Mairie pour la
distribution, comme à l’ordinaire.
La table et les chaises devant meubler
la salle du premier étage ont été accordées
par l’Administration.
R du Guerny
B Dutertre
M. Lefrançois



Séance du 10 Septembre 1881
Membres présents
Mmes du Guerny
Haudrère
de Latour
Mme la Directrice demande un
achat de coton pour chemises. Il est
convenu que la quantité de viande que
l’on donne aux enfants ce mois-ci sera
moindre qu’elle ne l’était à la fin de
l’année scolaire, les patronnesses présentes
n’ayant pas sous les yeux l’état exact
du budget et ne voulant pas excéder
les ressources.
R. du Guerny
A de Latour

Séance du 1er Octobre 1881
Membres présents
Mlles Michel, trésorière
de Latour
Lefrançois, secrétaire
Des échantillons d’étoffe pour vêtements
sont soumis au Patronage et ces
étoffes sont prises dans trois maisons
différentes : Mrs Miniar, Pestel et Mme
Viard. Ces tissus sont un peu plus
cher que l’année dernière, mais semblent
bons. Ces dames devront se réunir dans
la semaine prochaine pour tailler
les vêtements et les chemises.
La demande de subvention
annuelle du département devra être faite
sans tarder à l’administration.
A de Latour
M. Lefrançois







Séance du 5 Novembre 1881
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Mme la Directrice soumet
à l’acceptation du Patronage, le nom
de quelques enfants indigents qui
demandent à être nourris. Ils sont
admis.
H. Jacquemin R. du Guerny

Séance du 3 Décembre 1881
Membres présents
Mmes du Guerny
Dutertre
Jacquemin
Mlles de Latour
Lefrançois, secrétaire
M. le Curé de St Malo
Il est convenu que cette année
comme toutes les autres, la petite
fête de l’arbre de Noël aura lieu
à l’époque ordinaire. Chacune de
ces dames s’engage à envoyer deux
douzaines de jouets.

H. Jacquemin M. Lefrançois
A de Latour R du Guerny

Séance du 7 Janvier 1882
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Haudrère
Chevallier- Chantepie
Mlles de Latour
Lefrançois, secrétaire






La nourriture des enfants se continuera
dans les mêmes conditions que le mois
précédent. Le pain est fourni depuis
Novembre par le Bureau de Bienfaisance
et le sera jusqu’en Mars.
Une certaine quantité de paires de
bas a été distribué aux enfants
indigents pendant l’hiver. Il en
avait été de même l’hiver dernier.

R du Guerny M. Lefrançois
A de Latour Adèle Chevallier Chantepie

Séance du 4 Février 1882
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Chevallier- Chantepie
Mlles Michel, trésorière
de Latour
Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice demande que
le tapis du milieu des gradins soit
renouvelé, ainsi que les paillassons qui
forment chemin le long de la grande
classe. Demande devra être adressée
à l’administration à ce sujet.
Mlle Michel donne un état
approximatif du budget qui permet de
continuer la nourriture dans les conditions
où elle a été donnée tout l’hiver.
R du Guerny M. Lefrançois
A de Latour Adèle Chevallier Chantepie

Séance du 4 Mars 1882
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Haudrère
Chevallier- Chantepie
Mlles de Latour


M. le Curé de St Malo
Il est convenu que le budget de l’Asile
donnera le pain pour le dîner et la
collation pendant le mois d’Avril.

R du Guerny
A de Latour
Adèle Chevallier Chantepie

Séance du 1er Avril 1882
Membres présents
Mmes Chevallier- Chantepie
Mlles de Latour
Michel, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Le Bureau de Bienfaisance
cessant de donner le pain à la fin
du mois de Mars, comme à l’ordinaire,
le budget de l’Asile le prend à son
compte pour les mois d’Avril et Mai.
Mme la Directrice demande une
certaine quantité de sarreaux pour
les plus indigents …… des enfants.
Le Comité de Patronage en autorise
l’achat d’une cinquantaine.
Adèle Michel
M. Lefrançois

Séance du 6 Mai 1882
Membres présents
Mlles Michel
de Latour
Mlle Michel demande à Mlle de Latour
de vouloir bien la décharger de sa mission
de trésorerie dont elle n’a pas le loisir
de s’acquitter à son gré. Mlle de Latour
accepte.
Adèle Michel M. Lefrançois





Séance du 3 Juin 1882
Membres présents
Mlle Lefrançois, secrétaire
Un seul des membres du Comité s’étant
présenté, il n’y a pas de séance.

Séance du 4 Juillet 1882
Membres présents
Mmes Jacquemin
Michel
de Latour
Dutertre
Il a été fait une demande au Ministère
d’une subvention de 600 frs, le budget de
l’asile ne pouvant cette année faire face
aux dépenses de plus en plus lourdes qui
lui incombent.
A de Latour H. Jacquemin

Séance du 9 Septembre 1882
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Michel
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Une somme de 300 frs a été accordée
à l’Asile, par suite d’une erreur commise
au Ministère au détriment des Écoles
Communales. Aucune réponse n’a encore
été faite à la demande directe du
Patronage. Choix des mi-laines
et Péruviennes pour les vêtements des
enfants. Les étoffes sont prises pour
une part chez Mme Viard et Mrs Leborgne
et Pestel. La nourriture des enfants
commence le 15 de ce mois. Ils apportent
le pain jusqu’au mois de Novembre.

A de Latour H. Jacquemin
R du Guerny M. Lefrançois


Séance du 7 Octobre 1882
Membres présents
Mmes Haudrère
Lefrançois, secrétaire
Il est convenu que la distribution
des vêtements aura lieu le mercredi
18. Madame la Directrice demande
un achat de chemises : 5 douzaines
comme à l’ordinaire, soit 40 à 45 mètres.
M. Haudrère
M. Lefrançois

Séance du 4 Novembre 1882
Membres présents
Mmes Jacquemin, Mme Lesage
du Guerny
Haudrère
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice soumet
au Patronage le nom de plusieurs
enfants qui réclament la nourriture
pendant l’hiver. Il est fait droit à
ces demandes. Les dames patronnesses
devront se réunir le lundi suivant
pour tailler les chemises.
A de Latour Lesage
R du Guerny M. Lefrançois

Séance du 4 Décembre 1882
Membres présents
Mmes Jacquemin
Dutertre
du Guerny
Chevallier- Chantepie
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Il est convenu que la petite fête de
l’arbre de Noël aura lieu, comme à
l’ordinaire, le jeudi de la dernière semaine



de Décembre. Mme du Guerny fait
savoir que plusieurs dames demandent
à faire partie du patronage honoraire. Elle
est priée ainsi que les autres dames
patronnesses, de recueillir autant de
souscriptions qu’elle le pourra pour le bien
de l’œuvre, dont les charges augmentent
d’années en années.
Mlle de Latour, trésorière, rend compte
de l’état du budget, qui se solde, en
fin d’année, pour une avance de 223. 65 frs
Les souscriptions devront être
recueillies dans le courant de Décembre.
La secrétaire est chargée de réclamer
à l’administration le somme de deux
Cents francs, que le département accorde
chaque année à l’asile.
A de Latour
R du Guerny M. Lefrançois

Séance du 5 Janvier 1883
Membres présents
Mmes Haudrère
Lefrançois, secrétaire
M. le Curé de St Malo
La secrétaire fait savoir au Patronage
que l’Administration accorde à l’Asile
une somme de Cent cinquante quatre
Francs, sur les deux cents que le
département lui alloue chaque année. Cette
somme sera payée sur la présentation
de mémoires d’une valeur égale.
Mme la Directrice a distribué
jusqu’à ce jour soixante huit paires
de bas aux enfants assistés.
M. Lefrançois







Séance du Février 1883
Membres présents
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Mme Chevallier- Chantepie
Mlle de Latour présente ses
comptes et établit ses recettes et dépenses
jusqu’à ce jour, qui sont approvisionnées.
A. de Latour M. Lefrançois

Séance du 3 Mars 1883
Membres présents
Mmes Lesage
du Guerny
Haudrère
Mlles Michel
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice informe le Patronage
que la provision de sabots est épuisée.
Elle est priée de la renouveler ou de
s’entendre avec Mme Chevallier à ce sujet.
Elle réclame aussi une douzaine de
tabliers de toile pour les bonnes, et une
demi-douzaine de manches de coton.
Le Bureau de Bienfaisance cessant de
fournir le pain au mois de Mars, il est
convenu que le budget de l’Asile s’en
chargera pour le mois d’Avril.

R du Guerny
M. Lefrançois

Séance du 7 Avril 1883
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Mlles Lefrançois, secrétaire
Quelques familles demandent la
nourriture pour leurs enfants. Elle leur



est accordée vu leur indigence.
Le nombre des enfants à nourrir
devenant très considérable, le Comité
décide qu’il ne sera fourni par le budget
de l’Asile qu’un mois de pain, le
mois d’Avril.
R du Guerny
M. Lefrançois

Séance du 5 Mai 1883
Membres présents
Mme Haudrère
Une seule dame patronnesse s’étant
présentée, il n’y a pas lieu de dresser
de procès verbal.

Séance du 2 Juin 1883
Membres présents
Mmes Jacquemin Dutertre
du Guerny
Lefrançois, secrétaire
La nourriture des enfants sera cette
année suspendue à la fin de Juin ;
l’énorme augmentation du nombre des
enfants, et les ressources stationnaires du
budget, ne permettant plus ce qui avait
pu se faire les années dernières.
R du Guerny B Dutertre
M. Lefrançois

Séance du 7 Juillet 1883
Membres présents :
Mmes Jacquemin
du Guerny
Haudrère
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Il est proposé que vu le nombre
toujours croissant des enfants, la nourriture
ne sera donnée aux enfants étrangers
que six mois, après leur entrée à l’Asile


et les vêtements, un an après. Cette
proposition est acceptée.
L’Administration Municipale
étant présentement en mesure de délivrer
au Patronage de l’Asile, les deux cents
francs, accordés chaque année par le
département, il est convenu qu’un
achat de vêtements sera fait dès à
présent, jusqu’à concurrence de cette
somme et que la note en sera présentée
à la Mairie.
R du Guerny
M. Lefrançois
Séance du 6 Octobre 1883
Membres présents
Mmes du Guerny
Dutertre
Mlle Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice réclame certaines
fournitures de matériel de classe et
prie le Comité d’en faire la demande
à l’Administration ; ainsi que les
sept tables et bancs nécessaires pour
compléter le mobilier de l’Ecole
enfantine. Les vêtements des enfants
devront être taillés et distribués dans
le courant du mois.
R du Guerny
M. Lefrançois

Séance du 3 Novembre 1883
Membres présents
Mmes Jacquemin
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire du Guerny
Le Bureau de Bienfaisance commençant
à donner le pain le 15 de ce mois,
les enfants indigents recevront
la soupe pendant l’hiver au
repas de midi.
H. Jacquemin A. de Latour M. Lefrançois


Séance du 1er Décembre 1883
Membres présents
Mmes Dutertre
du Guerny
Lefrançois, secrétaire
Il est convenu que la petite fête de
l’arbre de Noël aura lieu, comme à l’ordinaire
à la fin du mois. Chacune des Dames
Patronnesses s’engage à donner deux douzaines de jouets.
R du Guerny
M. Lefrançois

Séance du 5 Janvier 1884
Membres présents
Mme du Guerny
Une seule des Dames Patronnesses s’étant
présentée à l’Asile, il n’y a pas eu de séance.

Séance du 3 Février 1884
Membres présents
Mmes du Guerny
Dutertre
Madame la Directrice demande
un achat de coton pour cinq douzaines
de chemises. Elle réclame également deux
douzaines de torchons et une douzaine
de tabliers de toile pour les bonnes. Elle
est autorisée à faire cet achat par
les Dames chargées du vestiaire.
R du Guerny

Séance du 1er Mars 1884
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Le Bureau de Bienfaisance cessant de
donner le pain aux enfants ce mois ci,
Madame la Directrice demande si elle
devra continuer à en donner le mois


prochain ? Le budget de l’Asile permettant
de faire cette dépense cette année
encore, il est convenu qu’on donnera
le pain durant le mois d’Avril, comme
à l’ordinaire.
R du Guerny H. Jacquemin
M. Lefrançois A. de Latour

Séance du 5 Avril 1884
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice demande que l’on presse
les réparations nécessaires à la pompe qui
depuis dix jours ne donne plus d’eau.
R du Guerny H. Jacquemin
M. Lefrançois A. de Latour

Séance du 3 Mai 1884
Membre présent
Mme Haudrère
Une seule des dames Patronnesses s’étant
présentée à la réunion, il n’y a pas lieu
de dresser de procès-verbal.

Séance du 7 Juin 1884
Membres présents
Mmes Chevallier Chantepie
Haudrère
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice demande que le Patronage
s’adresse à l’Administration pour obtenir
que la Distribution des Prix de l’Asile et de
l’Ecole Communale des filles soit faite
séparément, et non plus le même jour
comme cela a lieu jusqu’ici. L’encombrement
devient tel depuis quelques années
qu’il rend cette réunion impossible.
A. de Latour M. Lefrançois

Séance du 5 Juillet 1884
Membres présents
Mmes Jacquemin
Dutertre
du Guerny
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice demande que
l’on s’inquiète de la provision de bois, qui
est ordinairement livrée à cette époque ; elle
fait savoir au Patronage que la Distribution
des Prix ne sera plus à l’avenir le même
jour que celle de l’Ecole Communale. L’une
sera cette année le 29 Juillet, l’autre le 30.
A. de Latour
M. Lefrançois


Séance du 6 Septembre 1884
Membres présents
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Il est soumis au Patronage des échantillons
de Péruviennes et Droguets, pour la fourniture
des vêtements d’hiver. Les Péruviennes
sont à 0. 90 et 1 frs en 70 c de largeur ;
les Droguets de 2 frs. L’état du budget
ne permet pas de nourrir les enfants dès
le mois de Septembre ; la nourriture ne
commencera qu’en Octobre.
A. de Latour
M. Lefrançois

Séance du 4 Octobre 1884
Membres présents
Mmes Jacquemin Mme Haudrère
du Guerny
Lefrançois, secrétaire
Mr le Curé de St Malo
Le Patronage fait choix de tissus mi-laine
pour les pantalons des garçons, et renvoie au


mois de Novembre la distribution des
vêtements, à cause des nombreuses absences
causées par l’épidémie de rougeole qui sévit
en ce moment. Mr le Dr Ollivier fait
la visite à l’Asile ce jour-même.
M. Lefrançois M. Haudrère

Séance du 8 Novembre 1884
Membres présents
Mmes Jacquemin
du Guerny
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Les dames Patronnesses présentes
prennent jour pour tailler les vêtements
des enfants et les distribuer.
A. de Latour
M. Lefrançois

Séance du 6 Décembre 1884
Membres présents
Mmes Haudrère
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
L’arbre de Noël devra avoir lieu
à l’époque ordinaire. Les Patronnesses
sont priées de vouloir bien envoyer,
comme elles le font chaque année, les
jouets qui devraient être distribués.
Le budget de l’Asile se solde, cette
année, par une balance exacte entre
les dépenses et les recettes. Habituellement
il restait un bour d’environ 200 francs,
qui a été absorbé, par les dépenses croissantes,
causées par l’augmentation du nombre
des enfants.
Dans ces conditions, et le Comité
de Patronage considérant que le nombre
des enfants inscrits à l’Ecole Maternelle
et l’Ecole Enfantine a presque doublé
depuis trois ans (250 – 400), et que le


Comité de Patronage se trouve dans
l’impossibilité, avec les ressources très
limitées dont il dispose, de faire face
aux besoins actuels des enfants indigents,
Que cent soixante dix enfants
environ sont assistés, c'est-à-dire qu’ils
trouvent un repas par jour, et le vêtement
en hiver ; que quelque réserve qu’il sait
possible d’apporter dans la distribution
de ces secours, un budget de Douze Cents
francs, plus quatre cents francs de
souscriptions volontaires, est insuffisante
pour faire face aux frais de nourriture,
vêtements, linge, blanchissage, nettoyage
des salles etc. , qu’il lui faut supporter.
En conséquence le Comité de
Patronage émet l’avis qu’il est utile de
faire connaître cette situation au
Conseil Municipal, en vue d’obtenir
avec son concours, et celui de Monsieur
le Maire, Président du Comité et Député,
une allocation de l’Etat pour l’œuvre
du Comité de Patronage de l’Ecole
Maternelle, et de l’Ecole Enfantine
de Dinan.
A. de Latour M. Haudrère
M. Lefrançois

Séance du 3 Janvier 1886
Membres présents
Mmes Haudrère
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Un extrait du procès-verbal de la
séance du 6 Décembre 1884 est présenté
au Conseil Municipal, qui appuie
la demande du Comité.

M. Lefrançois A. de Latour




Séance du 5 Décembre 1885
Membres présents :
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
L’arbre de Noël devra avoir lieu,
comme à l’ordinaire, dans la fin du
mois. Les Dames Patronnesses sont
priées d’envoyer leurs dons dans quelques
jours à l’avance.
A. de Latour M. Lefrançois


Séance du 6 Février 1886
Membres présents :
Mmes du Guerny
Lefrançois, secrétaire
Mr le Curé de St Malo
Madame la Directrice demande
des chemises pour les enfants, quelques
serviettes de toile et des manches de coton
pour les bonnes. Ces divers articles devront
être achetés dans le courant du mois.
Monsieur le Curé de St Malo prie
les Dames Patronnesses de vouloir bien
assister le vendredi suivant à une
messe qui sera dite ce jour pour le
repos de l’âme de Mme Jacquemin
bienfaitrice et Patronnesse de l’Asile
M. Lefrançois R du Guerny

Séance du 3 Avril 1886
Membres présents
Mmes du Guerny
Chevallier Chantepie
Lefrançois, secrétaire
Le pain sera donné aux enfants jusqu’à
la fin d’Avril, au compte du budget de
l’Asile. Du coton pour chemises a été
acheté, et devra être taillé dans le courant du
mois par les Dames Patronnesses.
R du Guerny M. Lefrançois


Séance du 1er Mai 1886
Membre présent
Mlle de Latour, secrétaire
Une seule patronnesse étant présente
il n’y a pas lieu de dresser de procès-verbal.


Séance du 5 Juin 1886
Membres présents :
Mme Haudrère
Mlle de Latour, trésorière
Mlle Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice soumet au
Patronage les demandes de quelques familles
pauvres qui désirent être assistées. Cette
question est renvoyée à la rentrée de Septembre.
M. Haudrère A. de Latour
M. Lefrançois

Séance du 3 Juillet 1886
Membres présents
Mmes du Guerny
Haudrère
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice entretient le Comité
de la date qui devra être fixée pour la
Distribution des Prix. Cette décision n’
appartenant pas au Patronage, elle est priée
de s’entendre à ce sujet avec Monsieur le
Maire et Monsieur l’Inspecteur des Écoles.

R du Guerny
M. Haudrère M. Lefrançois










Séance du 20 Juillet 1886
Membres présents :
Mr le Maire, Président
Mlle Duchemin
Mmes Jacquemin
du Guerny
Haudrère
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Monsieur le Maire procède à l’installation
de deux Dames Patronnesses, Mlle Duchemin
et Mme Jacquemin, nommées par Monsieur
le Préfet en remplacement de Mme
Jacquemin, mère et Mlle Michel, décédées.
A. de Latour
M. Lefrançois


Séance du 4 7bre 1886
Membres présents ;
Mlle Lefrançois, secrétaire
Une seule patronnesse étant présente
il n’y a pas lieu de dresser de procès-
verbal.


Séance du 3 Octobre 1886
Membres présents :
Mme du Guerny
Mlles Duchemin
Lefrançois, secrétaire
Les étoffes pour les vêtements
d’hiver sont soumises aux Dames
Patronnesses. Ces vêtements devront
être taillés et distribués dans le
courant du mois.







Séance du 6 Novembre 1886
Membres présents :
Mmes Jacquemin
Chevallier Chantepie
Mlles Duchemin
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Les vêtements ont été distribués en
Octobre, à 158 enfants pauvres. Le Bureau
de Bienfaisance commencera à donner
le pain à l’Asile, comme à l’ordinaire
le 15 Novembre. Une somme de
195 frs, provenant du département,
a été payée par la ville pour les
vêtements des Enfants.
A. de Latour
M. Lefrançois

Séance du Décembre 1886
Membres présents :
Aucune membre du Patronage ne s’étant
présentée, il n’y a pas lieu de dresser de
procès-verbal.


Séance du 8 Janvier 1887
Membres présents :
Mmes du Guerny
Haudrère
Mlles Duchemin
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice soumet au Patronage
le nom de plusieurs familles pauvres qui
demandent la nourriture pour leurs enfants.
La fête de l’arbre de Noël a eu lieu comme
à l’ordinaire dans les derniers jours de Décembre.
A. de Latour M. Lefrançois





Séance du 5 Février 1887
Membres présents :
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice demande des
chemises pour les enfants. Il en est accordé
cinq douzaines, comme on le fait chaque
année.
A. de Latour M. Lefrançois

Séance du 2 Avril 1887
Membres présents
Mmes du Guerny
Jacquemin
Mlles Duchemin
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice propose au
Patronage de transformer le mode de
fourniture de linge pour les enfants indigents.
Jusqu’à présent une cinquantaine d’enfants
sont changés de chemises tous les samedis
par les religieuses, et ce linge est lessivé
au frais de l’asile. Mais il y en a un
grand nombre, que la répugnance des
parents à leur voir porter le linge des
autres enfants empêche d’accepter ce
secours. Ne serait-il pas plus avantageux
pour les enfants, en général, de donner
à chaque indigent, une chemise neuve
chaque année, en même temps que le
petit paquet de vêtements ? Tous en
bénéficieraient et la dépense du budget
n’en serait pas accrue, puisque les frais
de blanchissage économisés, permettraient
de doubler l’achat ordinaire des chemises.
Cette proposition est acceptée par le
Patronage.

A. de Latour R du Guerny Ch Duchemin
M. Lefrançois

Séance du 4 Juin 1887
Membres présents :
Mlle Duchemin
Mme Jacquemin
Mme du Guerny
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire





Séance du 2 Juillet 1887
Une seule Dame Patronnesse étant
présente, il n’y a pas lieu de dresser de
procès-verbal.
La Distribution des Prix de l’Ecole
Maternelle est fixée au 25 Juillet.

Séance du 3 Septembre 1887
Membres présents
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Il est présenté des échantillons de
péruviennes et de mi-laine pour les
vêtements des enfants assistés. Le choix
des tissus est arrêté, ils devront être taillés
dans le courant du mois par les dames
Patronnesses.
A. de Latour M. Lefrançois


Séance du 4 Octobre 1887

Une seule patronnesse présente, il n’y
a pas lieu de dresser de procès-verbal.








Séance du 5 Novembre 1887
Membres présents :
Mlle Duchemin
Mmes du Guerny
Lesage
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La distribution des vêtements a eu lieu
à la fin du mois d’Octobre. Le quinze
de Novembre le Bureau de Bienfaisance
commençant à donner le pain, comme
il le fait chaque année, les enfants indigents
recevront la soupe au repas de midi.
Quinze douzaines de chemises devront
être achetées dès à présent, pour être
distribuées aux Patronnesses et confectionnées
par elles dans le courant de l’année, en
vue de la distribution de vêtements de
l’hiver 88
Ch Duchemin
M. Lefrançois

Séance du 3 Décembre 1887
Membres présents :
Mmes Haudrère
Jacquemin
Mlles Duchemin
de Latour, trésorière
les Dames Patronnesses sont priées
d’envoyer pour le mardi 27 Décembre, les
jouets qu’elles donnent chaque année, aux
enfants pour l’Arbre de Noël.
6 tables et bancs ont été fournis par
l’Administration pour compléter le
mobilier scolaire.

Ch Duchemin
M. Lefrançois






Séance du 7 Janvier 1888
Membres présents :
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Une famille indigente, nouvellement
arrivée à Dinan demande la nourriture
pour ses enfants. Mme la Directrice est priée
de na pas l’accorder immédiatement.
M. Lefrançois


Séance du 4 Février 1888
Membres présents :
Mlles Duchemin
Lefrançois, secrétaire
Une des dames Patronnesses est chargée
d’acheter du coton bleu, pour manches de
bonnes, et de s’informer auprès de Monsieur
le Maire, si les ustensiles provenant de
l’école des garçons, qui ont été transportés dans
le grenier de l’Asile, sont destinés à cet
établissement, et si la Directrice peut les
utiliser pour le service des Enfants ?
Ch Duchemin
M. Lefrançois

Séance du 3 Mars 1888
Membres présents :
Mlles Duchemin
Mme Chevallier Chantepie
Mlle Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice est autorisée par
Monsieur le Maire a faire usage pour le
service de la salle d’Asile, de tous les
ustensiles de cuisine, provenant de l’école
communale des garçons, qui y ont été
dernièrement transportés.
Ch Duchemin
M. Lefrançois




Séance du 7 Avril 1888
Membres présents :
Mlles Duchemin
Lefrançois, secrétaire
Le Bureau de Bienfaisance cessant
de donner le pain pour la soupe des enfants
à la fin du mois de Mars, le budget de l’Asile
le fournira pendant le mois d’Avril.
M. Lefrançois

Séance du 5 Mai 1888
Membres présents :
Mlles Duchemin Mme Jacquemin
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Le Comité de Patronage demande
à l’Administration de faire sabler la
cour des garçons qui en a le plus grand
besoin.
A. de Latour Mme Jacquemin
M. Lefrançois

Séance du 2 Juin 1888
Membres présents :
Une seule Patronnesse s’étant présentée,
il n’y a pas lieu de dresser de procès-verbal.


Séance du 7 Juillet 1888
Membres présents :
Mlles Duchemin
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Madame la Directrice demande que la
classe du premier étage soit blanchie
pendant les vacances, et prie le Patronage
de s’adresser à ce sujet à l’Administration.
A. de Latour
M. Lefrançois




Séance du 1er Septembre 1888
Membres présents :
Mlle Duchemin
Mme Jacquemin
Lefrançois, secrétaire
Une demande est adressée à Mr le Maire
pour la réparation du lavabo qui par suite d’une
réparation de la pompe, n’existe plus en ce
moment. Depuis la rentrée du 1er Septembre
les 300 enfants qui fréquentent la classe sont réduits
à se laver dans des seaux et des cuveaux. De plus
ce lavabo est devenu insuffisant pour le nombre
toujours croissant des enfants. C’est une transformation
complète de ce lavabo qui est nécessaire.
Mme Jacquemin
M. Lefrançois

Séance du 6 Octobre 1888
Membres présents :
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
L’Administration a fait droit à la demande
du Patronage au sujet du lavabo, en faisant
voter un crédit pour ce travail, et en donnant les
ordres nécessaires à Mr l’architecte. Les vêtements
pour les enfants indigents devront être taillés
et distribués dans le courant du mois.
A. de Latour
M. Lefrançois
Séance du 3 Novembre 1888
Membres présents :
Mme Jacquemin
Mlles de Latour
Lefrançois
Les chemises devront être achetées et taillées
dans le courant du mois, puis distribuées
aux Dames Patronnesses pour être confectionnées
dans le courant de l’année. Les chemises
ne seront données aux enfants qu’en 8bre 1889.




Séance du Décembre 1888
Membres présents :
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
les jouets de l’arbre de Noël devront être
distribués aux enfants le Jeudi 27 Décembre.
A. de Latour M. Lefrançois

Séance du 2 Février 1889
Membres présents :
Mlles Duchemin
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice demande de la toile
pour renouveler les essuie-mains, et
les tabliers des bonnes. Les Dames Patronnesses
présentes se chargent de la procurer.
A. de Latour M. Lefrançois

Séance du 2 Mars 1889
Membres présents :
Mme Jacquemin
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Une demande devra être adressée à
l’Administration pour la peinture du
Lavabo et des Vestiaires, et la réparation
de la verrière qui relie les préaux aux
bâtiments d’école ; avec prière de faire
exécuter ces travaux pendant le congé de
Pâques.

A. de Latour
M. Lefrançois









Séance du 6 avril 1889
Membres présents :
Mme Jacquemin
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Le nombre des enfants qui fréquentent
l’Asile devenant de jour en jour plus
considérable, le Comité de Patronage
considère, comme chose urgente, l’adjonction
d’une troisième adjointe, aux deux qui
sont déjà en exercice, et qui avec la Directrice
feraient un personnel de quatre personnes,
pour l’enseignement de 300 enfants. L’
Administration devra être pressentie à ce sujet
par les membres du Comité.
A. de Latour
M. Lefrançois
Séance du 4 Mai 1889
Membres présents :
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Une demande régulière est faite
à l’Administration pour l’adjonction
d’une troisième Adjointe pour l’Ecole
Maternelle.
A. de Latour
M. Lefrançois

Séance du 5 Juillet 1889
Membres présents :
Mme Haudrère
Mlles Duchemin
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La distribution des Prix de l’Asile
est fixée en Juillet
A. de Latour
M. Lefrançois





Séance du 5 Octobre 1889
Membres présents :
Mme Jacquemin
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La rentrée de l’Ecole Maternelle a eu
lieu le 8 Septembre avec les trois
religieuses qui la dirigeaient précédemment.
Aucune réponse n’a encore été
faite au Comité, au sujet de la
demande d’une quatrième religieuse.
Les échantillons pour les vêtements
des Enfants ont été fournis au Patronage.
Ces vêtements seront distribués à la
fin du mois.
A. de Latour


Séance du 2 Novembre 1889
Membres présents :
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Deux Dames Patronnesses, Mmes Duchemin
et Larère, ont été nommées Membres du
Comité de Patronage, en remplacement
de Mlle Aubry, décédée et Mme Chevalier-
Chantepie démissionnaire.
A. de Latour

Séance du 7 Décembre 1889
Membres présents :
Mme Duchemin
Mlles Duchemin
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La fête de l’arbre de Noël est fixée au
Mercredi 27 xbre. Les Dames Patronnesses
sont priées d’envoyer pour cette époque, les
jouets qu’elles offrent ordinairement aux Enfants.
A. de Latour



Séance du 1er Février 1890
Membres présents :
Mlles Duchemin
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Il est convenu qu’une nouvelle démarche
serait faite auprès de l’Administration pour
l’adjonction d’une troisième adjointe ; l’état
des choses actuel ne pouvant se prolonger.
A. de Latour
M. Lefrançois

Séance du 1er Mars 1890
Membres présents :
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Mme du Guerny
L’Administration ayant fait droit
à la demande du comité de Patronage,
une religieuse de la communauté est mise
provisoirement à la disposition de Mme
la Directrice, jusqu’au moment où la nouvelle
adjointe sera nommée régulièrement
A. de Latour
M. Lefrançois

Séance du 5 Avril 1890
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mlle Lefrançois, secrétaire
La nourriture des enfants sera continuée
jusqu’à la fin de l’année scolaire, moins
le pain qui cessera d’être donné à la fin
du mois.
A. de Latour
M. Lefrançois







Séance du 3 mai 1890
Membres présents :
Mme Jacquemin
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La nouvelle adjointe a été nommée et
installée au mois d’Avril. Mme la Directrice
demande deux douzaines d’essuie-mains.
A. de Latour
M. Lefrançois
Séance du 2 Juillet 1891
Membres présents :
Mlle de Latour
Une seule dame patronnesse étant présente,
il n’y a pas lieu de dresser de procès-
verbal

Séance du 4 Novembre 1891
Membres présents :
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Le Bureau de Bienfaisance fournit
comme chaque année, le pain, pour les
enfants indigents à partir du 15 Novembre
jusqu’au 15 Mars.
M. Lefrançois

Séance du 2 Janvier 1892
Membres présents :
Mme Jacquemin
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La petite fête de l’Arbre de Noël, a eu
lieu le 29 Décembre. Le nombre des enfants
assistés a augmenté cette année d’une
manière sensible.
M. Lefrançois






Séance du 2 Juillet 1892
Membres présents :
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
La distribution des prix des Enfants aura
lieu le 27 Juillet.
M. Lefrançois

Séance du 1er Octobre 1892
Membres présents :
Mmes Jacquemin
Duchemin
de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Les vêtements pour les enfants indigents
devront être distribués dans le courant du
mois d’octobre. Les Dames Patronnesses
sont priées de se réunir le plus tôt possible
pour les tailler.
M. Lefrançois

Séance du 5 novembre 1892
Membres présents :
Mlles de Latour, trésorière
Lefrançois, secrétaire
Mme la Directrice fait connaître au
Patronage l’emploi des dons qui lui sont
faits par les familles aisées, dont les enfants
fréquentes l’Asile. Cette année, comme les
précédentes, ils ont aidé, à couvrir les frais
de fournitures de classe pour les enfants
pauvres : la somme que la ville alloue à ce
sujet, étant insuffisante, et à leur acheter
des lainages, et du coton pour tabliers.









Séance du 3 Décembre 1892
Aucune Patronnesse ne s’étant présentée,
il n’y a pas lieu de dresser de procès-verbal


Séance du 7 8bre 1893
Les dames patronnesses réunies en séance
acceptent le legs fait par Mme Lefrançois à
l’œuvre de la salle d’asile et expriment à
l’unanimité le profond regret que leur cause
la mort d’une collaboratrice aussi zélée.
M. Haudrère Héloïse Daumer A Latour
Dinan le 7 8bre 1893
R chassin du Guerny
C Le Sage Marie Larère

Séance du 21 avril 1894
Membres présents : Monsieur le Maire
Mlle de Latour, trésorière
Mme Émile Larère
Mme Jouanin
Mme Attila
Mme Eude
Mme Le Cocq
Monsieur le maire présente au Comité quatre
nouveaux membres : Mme Attila, Jouanin , Eude
et Le Cocq . Le Comité procède ensuite à la nomination
d’une secrétaire. Mlle Le Cocq est nommé et elle
accepte ces fonctions. Madame la Directrice réclame
du bois de chauffage, et demande à ce que la salle
du préau soit divisée en deux. La secrétaire
se charge d’écrire à Monsieur le Maire pour
lui présenter des deux demandes.
A de Latour Félicienne C. Le Cocq
L. Eude B Attila
Marie Larère
A Jouanin






Séance du 5 mai 1894
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Eude
Mme Jouanin
Mlle Le Cocq
Le Bureau de Bienfaisance ayant cessé comme les
années précédentes, de fournir le pain pour les enfants
pauvres de l’Ecole Maternelle, à partir de la fin
du mois de Mars, Mme la Directrice prévient le
comité que depuis cette époque elle continue de
donner de la viande aux enfants qui apportent leur pain.
Madame la trésorière présente ses livres aux nouveaux
membres afin qu’ils puissent se rendre compte des
dépenses faites pour l’Ecole Maternelle.

Félicienne C. Le Cocq L. Eude
A Jouanin A de Latour

Séance du 2 juin 1894
Membres présents :
Mme Eude
Mlle Le Cocq , secrétaire
Madame la Directrice demande deux chaises hautes
pour les classes. Elle informe le Comité qu’elle a
acheté 40 kilos de beurre pour la provision d’hiver
à raison de 2 frs le kilo. Il est décidé ensuite que Mme
la Directrice fasse dans le courant du mois la commande
de trois cents paires de sabots.
Félicienne C. Le Cocq L. Eude

Séance du 7 Juillet 1894
Membres présents : Mme Attila
Mme Eude
Mme Jouanin
Mlle Le Cocq, secrétaire
Madame la Directrice annonce au Comité que la
distribution des prix aura lieu le 25 Juillet. Il est
convenu que les réunions mensuelles du Patronage
seront suspendues jusqu’au mois d’Octobre. Mme



la Directrice prie la secrétaire d’écrire
à Monsieur le Maire pour lui rappeler que la
cloison qu’il avait promis de faire élever dans une
des salles de l’Ecole Maternelle n’est pas encore placée.
et pour le prier de bien vouloir faire faire ce travail
pendant les vacances.

Séance du 6 octobre 1894
Membres présents : Mme Eude
Mme Attila
Mlle Le Cocq, secrétaire
Les dames patronnesses conviennent d’un prix pour
la taille des vêtements des enfants. Mme la Directrice
leur fait visiter la salle du préau qui a été séparée
en deux afin de former deux classes. Mme Eude se
charge de demander à la Mairie que la livraison
de charbon se fasse sans tarder.
Félicienne C. Le Cocq L. Eude
S Attila

Séance du 3 Novembre 1894
Membres présents : Mlle de Latour, trésorière
Mme Eude
Mlle Le Cocq, secrétaire
Madame la Directrice annonce au Patronage qu’à
partir du 15 courant elle donnera comme les années
passées, un repas aux enfants pauvres. Le
charbon que Mme Eude s’était chargée de demander
à la Mairie n’ayant pas encore été livré, elle veut
bien renouveler sa demande et faire que cette livraison
se fasse sans tarder. Les Patronnesses conviennent
de se revoir pendant le mois autant de fois qu’il sera
nécessaire, pour tailler les chemises des enfants.
Félicienne C. Le Cocq
L. Eude A. de Latour








Séance du 1er décembre 1894
Membres présents : Mlle de Latour, trésorière
Mme Eude
Mme Jouanin
Mme Émile Larère
Mlle Le Cocq , secrétaire
L’arbre de Noël aura lieu le vendredi 28 Décembre.
Les Dames patronnesses sont priées d’envoyer chacune
deux douzaines et demie de jouets pour cet arbre. La
secrétaire se charge d’écrire aux patronnesses qui ne
se trouvent pas à la réunion pour leur demander
de vouloir bien, elles aussi, envoyer ce même nombre
de jouets.
Félicienne C. Le Cocq
A. de Latour L. Eude
A Jouanin Marie Larère

Séance du 5 janvier 1895
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Even
Mme Jouanin
Mme Eude
Mlle Le Cocq , secrétaire
Mme Even ayant été nommée membre du Comité
se présente pour la première fois à la réunion.
Mme la Directrice demande l’autorisation d’ajouter
au nombre des enfants nourris à l’Asile, une petite fille
qui s’est présentée à l’asile en Janvier. Les dames
patronnesses s’empressent d’accorder cette autorisation.
La secrétaire se charge d’écrire à Monsieur le Maire pour
le prier de faire fixer au plancher les tables de la classe
du premier étage.
Félicienne C. Le Cocq
L Even A. de Latour A Jouanin
Séance du 2 février 1895
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Even
Mme Jouanin
Mlle Le Cocq , secrétaire
Mme Eude

L’hiver étant exceptionnellement rigoureux cette
année, le Comité vote une somme de 100 frs à
prendre sur les fonds de l’Asile pour remettre
à Mme la Directrice afin qu’elle la distribue aux
familles les plus nécessiteuses des enfants qui
fréquentent l’Ecole Maternelle.
Félicienne C. Le Cocq
A de Latour
A Jouanin L Even L. Eude

Séance du 2 mars 1895
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Larère
Mme Eude
Mme Even
Madame la Directrice demande l’autorisation
d’acheter de la toile pour les tabliers des domestiques
et pour des essuie-mains pour les enfants. Cette
autorisation lui est aussitôt accordée. Elle désirerait
faire changer les vestiaires et le lavabo, faire placer
des tringles aux fenêtres des classes et blanchir à
la chaux le bas de ces fenêtres. La secrétaire qui
n’a pu assister à la réunion sera chargée d’écrire
à Monsieur le Maire pour lui demander de faire
faire ces réparations pendant les vacances de
pâques si cela est possible.
Félicienne C. Le Cocq
Marie Larère A. de Latour
L Even L. Eude

Séance du 6 Avril 1895
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mlle Le Cocq , secrétaire
Il est convenu que l’on écrira à quelques dames
de la ville pour les prier de bien vouloir faire
partie de l’œuvre du Patronage en qualité de
membres honoraires. Madame la Directrice prévient
qu’elle a reçu une communication de Monsieur
le Maire la priant d’attendre plus tard pour faire
faire les réparations demandées à la dernière réunion.
A. de Latour Félicienne C. Le Cocq
Séance du 4 mai 1895
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Émile Larère
Mme Jacquemin
Mme Eude
Mme Even
Mme Jouanin
Mlle Le Cocq , secrétaire

Mme la Directrice prévient qu’elle a cessé la
distribution de soupe aux enfants pauvres, elle l’a remplacé
par le ragoût, et elle demande l’autorisation de payer
la viande 5 centimes de plus par demi kilo afin d’avoir
des morceaux plus convenables que ceux qu’il y a
eu jusqu’à présent. Cette autorisation est accordée.

Félicienne C. Le Cocq
A Jouanin L. Eude A. de Latour
L. Even M Jacquemin
M. Larère
Séance du 1er Juin 1895
Membres présents :
Mme Jouanin
Mme Eude
Mlle Le Cocq , secrétaire
Mme la Directrice prie la secrétaire d’écrire à
Monsieur le Maire pour lui demander le bois de
chauffage pour l’hiver prochain, à livrer quand il le
jugera convenable, et 500 kilos de charbon à livrer le
plus tôt possible.
Félicienne C. Le Cocq
A Jouanin L. Eude

Séance du 6 juillet 1895
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Even
Mme Eude
Mme Jouanin
Mlle Le Cocq , secrétaire


La cuisinière de l’Ecole Maternelle devant quitter
sa place au mois de septembre prochain, le Comité
est d’avis de la remplacer par une troisième
bonne qui, tout en faisant la cuisine, aiderait
les autres domestiques dans les soins à donner
aux enfants. La secrétaire se charge d’écrire à Monsieur
le maire pour lui demander si la chose est faisable
et si l’administration consentirait à payer cette
bonne le même prix que les deux autres par mois,
moins toutefois les 16 frs que le Comité donne à la
cuisinière et qu’il continuait à verser à cette
nouvelle domestique.
La distribution des prix aux enfants de l’Ecole
aura lieu le 29 ou 30 courant.
Les réunions mensuelles du Patronage seront
suspendues jusqu’au mois d’Octobre.
Félicienne C. Le Cocq
A. de Latour L Even L. Eude
A Jouanin
Séance du 5 Octobre 1895
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Even
Mlle Le Cocq , secrétaire
les dames patronnesses conviennent d’un prix
pour la taille des vêtements des enfants. Mme la
Directrice leur fait savoir que Monsieur le Maire
a accueilli favorablement la demande faite en
vue d’une troisième domestique, celle-ci a commencé
son service le 1er Septembre. Elle recevra de la ville
14 frs par mois, et le Patronage lui donnera 16 frs,
par mois également.
Félicienne C. Le Cocq
A de Latour L Even

Séance du 2 Novembre 1895
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Even
Mme Jouanin
Mlle Le Cocq , secrétaire

Les dames patronnesses se réuniront, autant de
fois qu’il sera nécessaire pour continuer et terminer la
taille des vêtements des enfants. Mme la Directrice fait
savoir que, comme par le passé, la distribution de la
soupe aux enfants pauvres commencer à partir du
15 Novembre.
Félicienne C. Le Cocq
A. de Latour A Jouanin
L Even

Séance du 7 Décembre 1895
Membres présents :
Mme Emile Larère
Mme Eude
Mme Even
L’arbre de Noël est fixé au vendredi 27 Décembre.
La secrétaire n’ayant pu assister à la réunion Mme
la Directrice se charge de la prier d’écrire aux dames
patronnesses pour leur demander de bien vouloir envoyer 30
jouets pour cet arbre et de venir le décorer la veille.
L Even L. Eude Félicienne C. Le Cocq

Séance du 11 Janvier 1896
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Jouanin
Mlle Le Cocq , secrétaire
Madame la Directrice exprime le désir d’avoir une
armoire dans la nouvelle clase, car il n’y a dans
cet appartement aucun meuble dans lequel on puisse
garder les livres des enfants. La secrétaire se charge
d’écrire à Monsieur le Maire pour lui en faire la
demande et aussi pour le prier de bien vouloir faire
élaguer les arbres de la cour de l’Asile.
Félicienne C. Le Cocq
A de Latour A Jouanin

Séance du 1er Février 1896
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Even
Mlle Le Cocq , secrétaire
Monsieur le Maire n’ayant pas répondu à la demande
que la secrétaire lui a faite au sujet d’une armoire
à placer dans la nouvelle classe, celle-ci se charge de
lui écrire de nouveau. Mme la Directrice dit qu’elle
voudrait encore demander deux armoires d’attache, et elle
désire aussi six tables pour le préau. La secrétaire fera
donc ces demandes. Madame la trésorière présente ses
comptes pour l’année 1895.
Félicienne C. Le Cocq
L Even A. de Latour

Séance du 7 Mars 1896
Membres présents :
Mlle Eude
Mme Jouanin
Mme Even
Mlle Le Cocq , secrétaire
Madame la Directrice fait remarquer que les stores
des fenêtres des classes ont absolument besoin d’être
remplacés, ils existent depuis 1870. Ces dames sont
unanimes à dire qu’il est urgent d’en avoir d’autres
et la secrétaire se charge d’écrire à Monsieur le Maire
à cet effet. Elle demande en même temps que le
able des cours soit placé aux vacances de Pâques et
que l’on fasse blanchir le bas des fenêtres des classes.
Félicienne C. Le Cocq
L. Eude L Even

Séance du 11 Avril 1896
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Eude
Mlle Le Cocq , secrétaire
Les tables demandées pour le préau ont été placées
ainsi que les deux armoires d’attache. Mme la Directrice
fait remarquer que la quantité de sable fournie
pour les cours est insuffisante et Mme Eude se charge
de demander à l’administration d’en envoyer encore
deux ou trois mètres.
A. de Latour Félicienne C. Le Cocq
L Eude


Séance du 2 Mai 1896
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Even
Mme Eude
Mlle Le Cocq , secrétaire
Mme la Directrice fait la provision de beurre
pour la saison d’hiver. Elle en a acheté 42 kilos
à 1 fr 70 le kilo. On a cessé de donner du pain aux
enfants à partir du 30 Avril. Il reste assez de sabots
pour qu’il ne soit pas nécessaire d’en acheter cette année.
Félicienne C. Le Cocq
A de Latour
L Even L. Eude
Séance du 6 Juin 1896
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Jacquemin
Mme Eude
Mlle Le Cocq , secrétaire
Mme la Directrice demande l’autorisation de faire
l’achat de 100 paires de sabots, ceux qui restent
étant suffisant comme nombre mais pas assez
forts pour les plus grands enfants. Cette autorisation
lui est accordée. Les sabots coûteront 55 frs le cent.
La secrétaire se charge d’écrire au maire pour lui
demander 15 stères de bois de chauffage pour l’hiver
prochain. En même temps elle rappellera que les
stores demandés pour la grande classe n’ont pas
été fixés.
Félicienne C. Le Cocq
M Jacquemin A. de Latour L. Eude
Séance du 4 Juillet 1896
Membres présents :
Mme Eude
Mlle Le Cocq , secrétaire
La distribution des prix est fixée le 29 courant à 10 heures
du matin. Les réunions mensuelles du Patronage sont
suspendues jusqu’au mois d’Octobre.
Félicienne C. Le Cocq
L. Eude


Séance du 3 octobre 1896
Membres présents : Mme Eude
Mlle Le Cocq, secrétaire
Il est convenu que Mme la Directrice fera convoquer
les patronnesses dans le courant de la semaine prochaine
pour qu’elles taillent les vêtements des enfants pauvres.
Cette année au lieu de blouses, on donne des sarraus
aux petits garçons, les parents trouvant ce vêtement d’un
usage plus pratique.
Félicienne C. Le Cocq
L. Eude

Séance du 7 Novembre 1896
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Eude
Mme la Directrice demande l’autorisation d’adjoindre
au nombre des enfants nourris à l’asile quelques autres
dont elle donne les noms. Cette autorisation lui est
aussitôt accordée. La secrétaire n’a pu assister à
la réunion.
Félicienne C. Le Cocq
A. de Latour L. Eude

Séance du 5 Décembre 1896
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Eude
Mlle Le Cocq , secrétaire
La distribution des jouets de l’Arbre de Noël est fixée
au 29 Décembre. La secrétaire se charge d’écrire aux
dames patronnesses pour les prier de bien vouloir envoyer
30 jouets pour cet arbre et de venir le décorer la veille.
Mme la Directrice demande des rideaux pour les fenêtres
de la classe du premier. Mme la trésorière se charge de
les acheter.
Félicienne C. Le Cocq
L. Eude
A de Latour




Séance du 9 Janvier 1897
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Eude
Mlle Le Cocq , secrétaire
Il est convenu que le mois prochain les patronnesses
se réuniront pour tailler les chemises des enfants pauvres.
L. Eude
Séance du 6 Février 1897
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mlle Le Cocq , secrétaire
Les patronnesses seront convoquées pour la semaine
prochaine afin de tailler les chemises. Madame la
trésorière présente les comptes pour 1896.
Félicienne C. Le Cocq
A. de Latour

Séance du 6 mars 1897
Membre présent :
Mlle Le Cocq , secrétaire
Mme la Directrice prie la secrétaire de bien vouloir
écrire à Monsieur le Maire pour lui demander
de faire blanchir les murs des classes à la fin du mois.
Les gouttières ont besoin de nettoyage et plusieurs
planchers sont en mauvais état. la secrétaire se
charge de faire la demande de ces réparations.
Félicienne C. Le Cocq

Séance du 3 avril 1897
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Eude
Mlle Le Cocq , secrétaire
Mme la Directrice ayant oublié de demander de
faire enduire les murs des galeries, elle prie la
secrétaire de bien vouloir le faire. Les autres réparations
demandées ont été faites.
Félicienne C. Le Cocq
L. Eude A de Latour



Séance du 1er Mai 1897
Membres présents :
Mme Émile Larère
Mme Eude
Mme Even
Mlle Le Cocq, secrétaire
Mme la Directrice fait visiter le fourneau de la cuisine qui
a besoin de réparations. Mme Even se charge de les faire faire.
Félicienne C. Le Cocq
L. Eude M Larère

Séance du 5 Juin 1897
Membres présents :
Aucune Patronnesse ne s’étant présentée, il n’y a
pas lieu de dresser de procès-verbal.
Mme la Directrice fait prier la secrétaire d’écrire à
Monsieur le Maire afin de lui demander 15 stères de
bois de chauffage pour ‘hiver prochain à livrer quand
il le jugera convenable.
Félicienne C. Le Cocq

Séance du 3 Juillet 1897
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Even
Mlle Le Cocq , secrétaire
Mme la Directrice fait savoir qu’elle a fait la provision
de beurre à raison de 90 centimes le demi-kilo. Elle
demande l’autorisation d’acheter des sabots, et elle prévient
que la grande taille a été augmentée de 5 frs le cent. Au
lieu de 55 frs, ils coûteront 60 frs. Cette autorisation lui est
accordée. Bouchay, n’ayant pas réparé les stores qu’il
avait mal installés au mois de Novembre 1896, malgré
les nombreuses réclamations qui lui ont été faites,
Mme Even se charge de prier Monsieur le Maire d’envoyer
un autre ouvrier à l’Asile pour faire ce travail.
La distribution des prix aura lieu à la fin du mois. Le
jour n’en est pas encore fixé.
Les réunions mensuelles du Patronage sont suspendues
jusqu’au mois d’Octobre.

Félicienne C. Le Cocq
A de Latour L. Even
Séance du 2 Octobre 1897
Membres présents :
Mme Eude
Mlle Le Cocq, secrétaire
Les Patronnesses conviennent d’un jour pour
se réunir afin de tailler les vêtements des enfants.
Mme la Directrice se charge d’en aviser les membres
qui ne se sont pas présentés à la réunion.
Elle prie la secrétaire d’écrire à Monsieur le Maire
pour lui demander 1000 kilos de charbon.
La secrétaire ayant reçu un avis de Monsieur
le Maire lui annonçant que le Comité de Patronage
de l’Ecole Maternelle a été entièrement renouvelé pour
une période de trois ans et la priant d’en faire part
à ses collègues, celle-ci écrira aux Patronnesses.
La liste des Patronnesses nommées se compose de :
Mmes Attila, Eudes, Even, Flaud, Jacquemin, Jouanin,
Larère (Emile), Peigné, Le Sage, de Latour et Le Coq.
Félicienne C. Le Cocq
L. Eude

Séance du 6 Novembre 1897
Membres présents :
Mme Eude
Mme Even
Mme Attila
Mme Émile Larère
Mlle Le Cocq, secrétaire
Les patronnesses conviennent d’un jour pour se
réunir afin de tailler les chemises des enfants. Les
vêtements ont été distribués le vendredi 28 8bre 1897
L Attila
L. Eude
Marie Larère

Séance du 4 Décembre 1897
Membres présents :
Mme Even
Mme Attila
Mlle Le Cocq, secrétaire
L’arbre de Noël est fixé au 29 Décembre. La secrétaire


écrira aux membres qui ne se sont pas présentés à
la réunion pour les prier de vouloir bien envoyer
deux douzaines de jouets pour cet arbre et de venir
le décorer la veille. La distribution de la soupe
aux enfants pauvres a commencé le 15 Novembre
comme les années passées.
Félicienne C. Le Cocq
L. Attila L Even

Séance du 8 janvier 1898
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mlle Le Cocq, secrétaire
Il est convenu que la secrétaire écrira à Monsieur
le Maire pour lui demander deux machines à couper
le pain, une pour les tartines et une autre pour
le pain de la soupe.
Félicienne C. Le Cocq

Séance du 5 février 1898
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Attila
Mlle Le Cocq, secrétaire
La secrétaire communique aux membres présents
une lettre qu’elle a reçue de Monsieur le Maire
et dans laquelle il lui annonce, en la priant
de le dire à la prochaine réunion que Mme Peigné
s’est démise de ses fonctions de membre du Comité.
Monsieur le Maire avait autorisé la secrétaire à
acheter une machine à couper le pain, mais elle n’a
pu en trouver à Dinan. Le comité convient d’
abandonner cet achat et la secrétaire écrira à Monsieur
le Maire pour le lui dire, et en même temps le prie de
faire renouveler les gouttières des galeries de la cour,
de faire faire les peintures intérieures et de faire réparer
le canal qui passe de la maison Collet sur le mur
de la cour.
Félicienne C. Le Cocq
A de Latour L. Attila



Séance du 8 mars 1898
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Eude
Mlle Le Cocq, secrétaire
Monsieur le Maire n’ayant pas répondu à la
lettre que lui a écrite la secrétaire au sujet des
réparations dont il a été question dans la précédente séance,
Madame Eude se charge d’en parler à Monsieur
Eude qui s’informera à la Mairie si la lettre est bien
parvenue.
Félicienne C. Le Cocq
A de Latour L. Eude

Séance du 2 Avril 1898
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mlle Le Cocq, secrétaire
Les réparations demandées sont commencées
depuis quelques jours.
Félicienne C. Le Cocq
A de Latour
Séance du 7 Mai 1898
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Eude
Mme Attila
Mlle Le Cocq, secrétaire
Mme la Directrice demande l’autorisation d’acheter
des sabots pour les enfants pour l’hiver prochain.
Cette autorisation lui est aussitôt accordée.
Félicienne C. Le Cocq
L. Eude
L. Attila A de Latour

Séance du 4 Juin 1898
Membres présents :
Mlle Even
Mme Eude
Mlle Le Cocq, secrétaire
La provision de bois a été faite.
Félicienne C. Le Cocq
L. Eude L Even
Séance du 2 Juillet 1898
Membres présents :
Mme Attila
Mlle Le Cocq, secrétaire
Il est convenu que Madame la Directrice
s’entendra avec Monsieur le Maire et les autres
membres du Comité pour faire fixer le jour de la
distribution des prix.
Les réunions mensuelles sont suspendues jusqu’au
mois d’Octobre.
Félicienne C. Le Cocq
L Attila

Séance du 1er octobre 1898
Membres présents :
Mme Jacquemin
Mme Eude
Mlle Le Cocq, secrétaire
Madame la Directrice présente aux patronnesses
des tricots qu’elle croit remplacer avantageusement
les petites vestes pour les petits garçons,
d’autant plus qu’ils reviendront à meilleur
marché. Les patronnesses sont de son avis et
l’autorisent à acheter la quantité nécessaire
de ces tricots pour la distribution des vêtements
qui se fera à la fin du mois. Ces dames se
réuniront le 5 courant pour commencer la taille des
effets et le feront autant de fois qu’il sera nécessaire.
Félicienne C. Le Cocq
L. Eude
Séance du Novembre 1898
Membres présents :
Mme Even
Mlle Le Cocq, secrétaire
Mme Even se charge d’avoir des échantillons d’étoffe
pour les pantalons des petits garçons, celle dont
on s’est servi jusqu’à présent n’étant pas bonne.
Mme Even apportera ces échantillons à la prochaine
réunion. La distribution de la soupe commencera la
semaine prochaine.
Félicienne C. Le Cocq
L Even

Séance du 3 décembre 1898
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Even
Mme Attila
Mme Eude
Mlle Le Cocq, secrétaire
La distribution des jouets de l’arbre de Noël
est fixée au mardi 27 Décembre. La secrétaire
se charge d’écrire aux membres qui ne sont
pas présents à la réunion pour les prier
de bien vouloir envoyer 30 jouets pour cet arbre.
Félicienne C. Le Cocq
L Even L. Eude L Even A. de Latour

Séance du 7 Janvier 1899
Membre présent :
Mlle Le Cocq, secrétaire
Mme la Directrice n’ayant aucune demande à faire,
il n’y a pas lieu de dresser de procès-verbal.
Félicienne C. Le Cocq

Séance du 4 Février 1899
Membres présents :
Mme Eude
Mlle Le Cocq, secrétaire
Il est convenu que Mme la Directrice fera fabriquer
pour l’hiver prochain l’étoffe nécessaire pour les robes
des petites filles et qu’elle sera semblable à celle des années
précédentes.
Félicienne C. Le Cocq












Séance du 4 mars 1899
Membres présents :
Mlle de Latour, trésorière
Mme Attila
Mme Eude
Mademoiselle de Latour donne sa démission de
de trésorière du Patronage. Madame la Directrice
ainsi que les membres présents expriment
leurs vifs regrets de voir Mademoiselle de Latour
renoncer à des fonctions qu’elle a toujours remplis
avec tant de dévouement et de zèle, et
elles la prient instamment de revenir sur sa
décision. Mais sur son refus formel, il est procédé
à l’élection d’une nouvelle trésorière. Les membres
présents refusent d’accepter ces fonctions et proposent
de l’offrir à Mademoiselle Le Coq, empêchée
d’assister à la réunion, et dans le cas où
celle-ci accepterait Mademoiselle de Latour fait
connaître qu’elle consentirait à la remplacer
comme secrétaire.
Félicienne C. Le Cocq
A. de Latour

Séance du 6 Mai 1899
Membres présents :
Mme Even
Mme E. Larère
Mlle Le Cocq
Mlle de Latour

Sur les instances des membres présents à la
réunion, Mlle Le Cocq accepte la charge de
trésorière et Mlle de Latour la remplace comme
secrétaire. Madame la Directrice demande l’autorisation
de faire l’achat des sabots pour l’hiver.
Cette autorisation lui est aussitôt accordée.
A. de Latour
F. Le Cocq





Séance du 3 Juin 1899
Membres présents :
Madame Eude
Mlle Le Cocq
Le Comité décide qu’on ne peut fixer le jour
de la distribution des prix avant la nomination
du nouveau maire.
L. Eude F. Le Cocq


Séance du 1er Juillet 1899

Mlle de Latour étant seule, il n’y a pas
eu de délibération.
A. de Latour

Séance du 7 Octobre 1899
Membres présents :
Mme Eude
Mlle Le Cocq

Mme la Directrice demande de fixer un jour
pour tailler les vêtements. Les dames décident
qu’elles se réuniront à cet effet, le vendredi 13
courant.

L. Eude F. Le Cocq

Séance du 4 9bre
Madame Eude étant seule à la réunion,
il n’y a pas eu de délibération.
A. de Latour

Séance du 2 Xbre

Membres présents :
Mme Even
Mme Eude
Mlle Le Cocq
Mlle de Latour



La distribution de l’arbre de Noël a été
fixée au mardi 27 Xbre. La secrétaire
se charge d’écrire aux neuf membres absents de
la réunion pour les prier d’envoyer leurs
jouets.
A. de Latour F. Le Cocq
L. Eude

Séance du 6 Janvier 1900
En raison de l’épidémie de grippe, il n’y a
pas eu de convocation .


Séance du 3 Février 1900
Mademoiselle de Latour étant seule, il n’y
a pas eu de délibération.

Séance du 3 Mars
Membres présents :
Mme Eude
Mlle Le Cocq

Madame la Directrice demande aux
dames patronnesses de vouloir bien s’occuper
de choisir l’étoffe pour les robes des petites
filles. Mlle Le Cocq se charge de ce choix.
A. de Latour
L. Eude F. Le Cocq

Séance du 7 Avril
Membres présents :
Mme Eude
Mlle de Latour

Madame la Directrice prie ces dames de
vouloir bien commander les tricots pour les
petits garçons. Madame Eude se charge de
cette commande.
L. Eude A. de Latour




Séance du 5 Mai
Membres présents :
Mme Eude
Mlle Le Cocq
Madame Eude fait savoir au patronage que
Mr Bayle veut bien se charger des tricots et
Madame la Directrice annonce que la provision
de sabots est faite.
L. Eude F. Le Cocq

Séance du 2 juin
Madame Eude étant seule, il n’y a pas eu
de délibération.

Séance du 7 juillet 1900
Membres présents : Mme Larère
Mme Even
Mlle Le Cocq
Mlle de Latour, trésorière

Madame la Directrice fait savoir au patronage
que la somme allouée par la Ville ne suffit
pas pour les prix et Mesdames les Patronnesses
décident qu’elles donneront chacune 2 f pour
suppléer à ce qui manque. Madame la
Directrice doit s’entendre avec Monsieur le Maire
pour fixer le jour de la distribution des prix.
A. de Latour F. Le Cocq

Séance du 6 Octobre
Membres présents : Mlle Le Cocq, trésorière
Mme Eude
Mme Jacquemin
Mlle de Latour, secrétaire
Mme la Directrice demande qu’on taille les vêtements.
Les patronnesses conviennent d’un jour pour se réunir
à cet effet et la distribution des vêtements est fixée
au 24 courant.
A. de Latour F. Le Cocq L. Eude




Séance du 3 Novembre

Madame Eude étant seule dame patronnesse
présente, il n’y a pas eu de délibération.

Séance du 1er Décembre
Membres présents : Mme Eude
Mlle de Latour
Madame la Directrice demande que le tirage
des jouets de l’Arbre de Noël ait lieu le vendredi
28 décembre. Ce jour est adopté.
A de Latour
L. Eude

Séance du 5 Janvier

Madame Eude étant seule présente, il
n’y a pas eu de délibération.

Séance du 2 février
Membres présents : Mme Eude
Mlle Le Cocq
Mlle de Latour
Madame la Directrice demande qu’on fasse
placer dans la cour des garçons un banc qui
a été promis par Monsieur le Maire. Mme
Eude se charge de renouveler cette demande.
A. de Latour F. Le Cocq

Séance du 2 Mars
Membres présents : Mlle de Latour
Mlle Le Cocq











Séance du 6 avril
Il n’y a pas eu de réunion à cause des
vacances.

Séance du 4 Mai
Membres présents : Mme Jouanin
Mme Eude
Mme Larère
Mme Jacquemin
Mlle Le Cocq
Mlle de Latour
Madame la Directrice demande l’autorisation
de faire la provision de sabots et
celle de beurre. Le Comité accède à son désir.

A Jouanin F. Le Cocq
A. de Latour L Eude

Séance du 1er Juin
Membres présents : Mme Eude
Mlle Le Cocq
Mlle de Latour
Madame la Directrice fait savoir au Comité
qu’elle n’a pas pu faire la provision de beurre
à cause de son prix élevé ; elle la fera faire
dans le courant du mois.
F. Le Cocq A. de Latour L Eude

Séance du 6 Juillet
Membres présents : Mme Eude
Mlle Le Cocq

Le Comité prie Madame la Directrice de s’entendre
avec Mr le Maire pour fixer le jour de la distribution
des prix.
F. Le Cocq L Eude







Séance du 5 Octobre
Membres présents : Mme Jouanin
Mlle Le Cocq
Ces dames décident qu’on s’occupera de
tailler les vêtements des enfants et qu’on les
distribuera à la fin du mois.
A Jouanin
F. Le Cocq


Séance du 2 Novembre
Membres présents : Mme Eude
Mlle Le Cocq
Mlle de Latour
Ces dames conviennent de continuer à tailler
les chemises et Madame la Directrice annonce
qu’elle commencera à donner la soupe le 15

A. de Latour F. Le Cocq L Eude



Séance du 7 Décembre
Membres présents : Mme Larère
Mme Eude
Mlle Le Cocq

Madame la Directrice demande que le
tirage de l’arbre de Noël ait lieu le vendredi
27 décembre. Ce jour est adopté.
L Eude
F. Le Cocq











Séance du 4 janvier 1902
Membres présents : Mme Jouanin
Mme Eude
Mlle Le Cocq
Madame la Directrice fait savoir au
patronage que Mr Jacquemin, député, a
envoyé 25 f pour payer le charbon que la
Ville avait refusé de payer. Le Comité
décide d’envoyer des remerciements à Mr le Député.

F. Le Cocq

Séance du 1er Février

Mademoiselle Le Coq étant seule, il n’y
a pas eu de délibération.

Séance du 1er Mars
Membres présents : Mlle Le Cocq
Mlle de Latour

Madame la Directrice demande qu’on
lui donne du coton pour faire deux
douzaines de tabliers pour les enfants,
ce qui lui est accordé.
A. de Latour F. Le Cocq


Avril
Il n’y a pas eu de réunion en raison
des vacances.












Séance du 3 mai
Membres présents : Mlle Le Cocq
Mlle de Latour

Madame la Directrice demande l’autorisation
de faire la provision de beurre, ce qui
lui est accordé.

A. de Latour F. Le Cocq

Séance du 7 Juin
Membres présents : Mlle Le Cocq
Mlle de Latour

Madame la Directrice fait savoir que la
provision de beurre a été faite à un prix
convenable.
A. de Latour F. Le Cocq


Séance du 5 Juillet

Mlle de Latour étant seule, il n’y a
pas eu de délibération.

Séance du 4 Octobre
Membres présents : Mme Eude
Mlle Le Cocq


Ces dames ont décidé de tailler les
vêtements et de les distribuer aux
enfants dans le courant du mois.

F. Le Cocq








Séance du 8 9bre

Membres présents : Mme Eude
Le Cocq
de Latour


Madame la Directrice demande que
l’on commence à donner la soupe le
15 de ce mois, ce que ces dames ont
accordé. On a aussi décidé de tailler les chemises.
F. Le Cocq
A. de Latour



Séance du 6 Xbre

Membres présents : Mme Eude
Le Cocq


Ces dames ont décidé de continuer à
faire un arbre de Noël. Mlle Le Cocq
se charge de faire rentrer les cotisations.

F. Le Cocq
















Séance du 3 Janvier 1903
Madame Eude étant seule, il n’y a
pas eu de délibération.

Séance du 7 Février
Madame Larère étant seule, pas
de délibération.

Séance du 7 Mars

Membres présents : Mme Eude
de Latour


Madame la Directrice demande à
nourrir quelques nouveaux enfants et à
payer la fourniture du pain sur le
budget d’Avril. Ces deux demandes sont
accordées.
A. de Latour

Pas de séance en Avril

Séance du 2 Mai

Membres présents : Mme Le Cocq
Larère
Eude



Mme la Directrice demande de faire la
provision de beurre.
F. Le Cocq









Séance du 6 Juin

Membres présents : Mlles Le Cocq
de Latour

Mme la Directrice demande l’autorisation de faire
la provision de sabots.
A. de Latour



Séance du 4 juillet
Membres présents : Mme Eude
Mlle Le Coq
Mme la Directrice demande à ces Dames de fixer
le jour de la Distribution des Prix. Ces Dames lui
disent de s’entendre avec Mr le Maire ; et elle demande
à nourrir de nouveaux enfants, ce qui
lui est accordé.
























A l’occasion de la laïcisation
de l’école maternelle, les dames patronnesses
de l’œuvre se sont réunies, dans une salle,
le mardi 11 septembre sous la présidence
de Messieurs les Curés de la ville,
Madame la supérieure ayant
bien voulu mettre à la disposition
de l’œuvre un local permettant
de recevoir un grand nombre d’enfants,
il a été convenu qu’une Garderie
s’ouvrirait sous la direction de
la chère sœur Marie et de sa
zélée compagne sœur Saint Jules.
Elles seront aidées par deux des bonnes
qu’elles emploient depuis de longues
années.
La cuisine des enfants se fera
par les sœurs.
Dans une seconde réunion
qui a eu lieu peu de jours
après, Monsieur le Curé,
doyen de la paroisse, a
proposé de former un
nouveau comité.



















ont été nommées :
Mlle de Latour (présidente)
Mlle Le Cocq trésorière
Mlle Marguerite Piequet, secrétaire
Membres
Mmes Jacquemin
Aubry
Charles Larère
Haquin
de la Vigne
Lemoyne
Bouchel
Chaque mois, les membres
du comité se réuniront à
la Garderie, le jour choisi
est le 1er mardi.
La Garderie portera le
nom de Garderie de N. D de Lourdes.
Les membres du Comité ont été chargées
de recruter des dames patronnesses
honoraires dont les cotisations annuelles
permettront de faire face aux
besoins de l’œuvre.